•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : Près de 300 personnes ont changé le sexe de leur acte de naissance depuis 2014

Une femme dans des studio de Radio-Canada

Marni Panas a été l'une des premières femmes transgenres à corriger le genre sur son acte de naissance en Alberta.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Près de 300 personnes ont changé leur sexe sur leur acte de naissance depuis l'assouplissement de la réglementation en avril 2014 en Alberta, un chiffre peu élevé selon certaines personnes transgenres.

Depuis qu'un juge a statué que la loi qui régissait les actes de naissance en Alberta brimait les droits des personnes transgenres il y a deux ans, 294 personnes ont changé de sexe sur leur document officiel.

Plus précisément,155 personnes nées hommes sont devenues officiellement des femmes, et 140 nées femmes sont maintenant identifiées comme des hommes sur leur acte de naissance.

Parmi l'ensemble des personnes qui ont changé de sexe, 23 étaient des mineurs qui ont pu procéder au changement avec l'approbation d'un parent.

Ce nombre est toutefois moins élevé que ce à quoi s'attendait Angela Reid, une membre de la société pour l'égalité des personnes transgenres de l'Alberta.

Une femme avec une casquette devant des arbres

Angela Reid, membre de la Société pour l'égalité des personnes transgenres de l'Alberta

Photo : Radio-Canada

« J'ai été en fait surprise de constater à quel point il était bas », affirme-t-elle.

Elle souligne que pour obtenir le droit de changer son sexe sur des documents officiels, la province exige toujours une note d'un médecin spécialiste. « La plupart des spécialistes en Alberta ont une liste d'attente de plus d'un an », explique Angela Reid.

La communauté transgenre albertaine estime que les personnes qui veulent changer de sexe pour appartenir au genre auquel elles s'identifient ne devraient pas avoir à obtenir l'avis d'un spécialiste.

Marni Panas a été l'une des premières femmes transgenres en Alberta à corriger le genre inscrit sur son acte de naissance, ce qui lui a ensuite permis de changer l'information sur son permis de conduire, sur son passeport et sur sa carte d'assurance maladie. 

Elle affirme que cette petite modification a changé sa vie. Elle ne croit pas que l'avis d'un médecin était nécessaire pour confirmer ce qu'elle ressent. « Mon genre est la seule chose au cours de mon cheminement dont je suis certaine. »

Les procédures pour changer le sexe qui figure sur différents documents d'identité peuvent également coûter plusieurs centaines de dollars.

Permis de conduire « X » en Ontario

Par ailleurs, la communauté transgenre souhaite qu'il ne soit plus obligatoire d'indiquer le genre d'une personne sur un document d'identité, puisque certaines personnes ne s'identifient à aucun sexe. L'Ontario a récemment annoncé qu'il sera possible dès 2017 d'obtenir un permis de conduire et une carte d'assurance maladie sans préciser son sexe. Une marque « X » sera inscrite sur le permis de conduire des personnes qui ne s'identifient pas exclusivement comme homme ou comme femme.

Services Alberta affirme qu'il n'est pas question pour l'instant de permettre aux personnes transgenres de changer leur sexe sur le certificat sans l'avis d'un médecin spécialiste. La ministre de Services Alberta, Stephanie McLean, dit par contre vouloir allonger la liste des médecins qui peuvent approuver ce changement, dans le but d'accélérer le processus.

Le ministère affirme également étudier l'idée de permettre aux Albertains qui ne s'identifient pas comme homme ou femme d'avoir un « X » marqué sur certaines de pièces d'identité. Une annonce en ce sens pourrait même avoir lieu d'ici la fin de l'année, selon la ministre Stephanie McLean.

Alberta

Société