•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières paye 5,8 millions $ en heures supplémentaires à ses policiers et pompiers entre 2013 et 2015

La Sécurité publique de Trois-Rivières

Photo : ICI Radio-Canada/Luc Lavigne

Radio-Canada

Selon des données obtenues par Radio-Canada, grâce à Loi sur l'accès à l'information, les heures supplémentaires des pompiers et policiers de la Ville de Trois-Rivières coûte près de deux millions de dollars annuellement à la Ville. 

Un texte de Marie-Claude JulienTwitterCourriel

Entre 2013 et 2015, les heures supplémentaires payées aux 135 pompiers ont bondi de 78%. Dany Cloutier, directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile explique que la construction de la nouvelle caserne, la caserne numéro un, sur le boulevard des Chenaux est en partie responsable de cette hausse. « Chaque caserne de (pompiers) permanents coûte à peu près 100 000$ en heures supplémentaires par année », précise M. Cloutier.

Il ajoute que les heures supplémentaires survient essentiellement les jours fériés puisque la convention collective prévoit que les pompiers à temps partiel et les pompiers temporaires sont payés en heures supplémentaires durant ces journées.

Chez les 201 policiers de Trois-Rivières, les heures supplémentaires a connu une baisse de 7 % entre 2013 et 2015, mais il représente une somme globale beaucoup plus importante. 

Le nouveau directeur de la Sécurité publique de Trois-Rivières, René Martin, attribue cette baisse à la restructuration entamée en 2014 au sein de l'organisation. Il explique, par exemple, que les policiers n'assurent plus la sécurité à l'intérieur des périmètres clôturés, lors de grands événements comme le Festivoix.

Durant son processus de restructuration, la Sécurité publique en est venue à la conclusion que« ce n'était pas le travail de la police d'assurer la sécurité à l'intérieur d'un site qui est contrôlé par l'organisme concerné », affirme le directeur René Martin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Forces de l'ordre