•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les minorités peu représentées au sein de la police de Québec

Police de Québec

Police de Québec

Radio-Canada

Une enquête de CBC démontre que le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est l'un des corps policiers au pays qui comptent le moins de représentants de minorités visibles et autochtones dans ses rangs.

Selon les données de l'enquête comparative, 1,4 % des policiers du SPVQ appartiennent à des minorités visibles ou sont autochtones. Cette statistique est toutefois le reflet de la population de Québec, elle-même plutôt homogène. Les minorités visibles forment 5 % de la population de la capitale nationale.

Ce n'est pas le cas de la plupart des corps policiers, où les minorités ethniques sont largement sous-représentées.

CBC a obtenu les données sur la composition d'une vingtaine de services de police au pays dans des municipalités de plus de 100 000 habitants.

Les résultats ont ensuite été comparés à ceux du recensement de 2011 pour déterminer le degré de représentativité des minorités au sein de la police.

Pas de mesures particulières

La porte-parole du SPVQ Nancy Roussel explique en effet que ce constat n'est pas surprenant en tenant compte de la faible représentativité des minorités ou des Autochtones dans la population de Québec. Elle précise que le corps policier n'a pas de mesures facilitantes pour l'embauche de minorités visibles.

« Le processus d'embauche est le même pour tous les policiers. À la fin du processus, on se dit tant mieux s'il y a des personnes de minorités ethniques qui seraient encore dans le processus », explique-t-elle.

Nancy Roussel souligne toutefois que certaines missions permettent d'améliorer les relations avec les communautés ethniques.

« Beaucoup de nos policiers vont en mission de paix dans plusieurs pays. À leur retour, ils ont de meilleures relations avec des communautés ethniques. Par exemple, un de nos agents parle le créole grâce à une mission à laquelle il a participé », précise-t-elle.

Québec

Société