•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires de La Mitis disent non aux projets pétroliers

Séance du Conseil des maires de la MRC de La Mitis, le 13 juillet
Séance du Conseil des maires de la MRC de La Mitis, le 13 juillet Photo: Radio-Canada / Ariane Perron Langlois

Les municipalités de La Mitis s'opposent aux projets pétroliers et gaziers sur leur territoire tant qu'elles n'obtiendront pas le droit d'encadrer l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures, et celui de réclamer des redevances.

Un texte de Ariane Perron-LangloisTwitterCourriel

Dans une résolution adoptée à l'unanimité, mercredi soir, les maires des 16 municipalités de la municipalité régionale de comté (MRC) de La Mitis demandent également à Québec de modifier le projet de loi 106 sur le développement des hydrocarbures.

Ce cadre législatif est qualifié « d'archaïque » par le préfet, Réginald Morissette, puisqu'il n'obligerait pas les compagnies pétrolières à consulter les municipalités, ou encore à leur verser des compensations ou des redevances. « On veut avoir le droit de négocier avec ces grosses compagnies-là », résume M. Morissette.

On a des redevances sur l'éolien, et même pour les sablières! Mais [sur les hydrocarbures], on n'a aucun droit.

Réginald Morissette, préfet de la MRC de La Mitis

Extrait de la résolution adoptée par la MRC
« Que la MRC de La Mitis déclare son opposition à l'exploration et à l'exploitation pétrolière ou gazière sur son territoire, dans le contexte où les municipalités ne possèdent aucun pouvoir d'encadrement réglementaire et aucune garantie de compensations ou de redevances financières adéquates »

Les possibles forages seront près de la rivière Mitis.Les possibles forages seront près de la rivière Mitis. Photo : Audrey Roy

L'eau potable en jeu

Dans La Mitis, la compagnie Squatex a réalisé des travaux d'exploration sur le territoire de la municipalité de Sainte-Jeanne-d'Arc. De plus, Pétrolympic a démarré un projet d'exploration d'un gisement situé sur la ZEC Bas-Saint-Laurent.

« Sur le territoire qu'ils veulent [explorer], c'est la rivière Mitis, explique le préfet. C'est elle qui fournit l'eau à plusieurs municipalités ici. C'est surtout une question de protection de l'eau potable. » Réginald Morissette précise que les portes de La Mitis ne seraient pas nécessairement fermées à l'exploration et l'exploitation pétrolière si la loi 106 était modifiée, et que les projets seraient alors évalués au cas par cas.

Forage pétrolierForage pétrolier Photo : Archives / Radio-Canada

Les environnementalistes satisfaits

Présent dans la salle lors de l'adoption de cette résolution, le cofondateur du groupe « Non à une marée noire dans le Saint-Laurent », Martin Poirier, a salué l'initiative de la MRC, mais aurait préféré que les élus ferment complètement la porte aux projets pétroliers dans la région.

On est agréablement surpris de cette position-là.

Martin Poirier, cofondateur du groupe Non à une marée noire dans le Saint-Laurent

« On croit que cette résolution-là est bonne, mais il y aurait encore des choses à y apporter, nuance M. Poirier. C'est un faux problème de penser qu'on pourrait obtenir des redevances adéquates pour les dégâts que ça peut apporter et les risques qu'on encourt. »

Est du Québec

Industrie pétrolière