•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parc de la Francophonie toujours victime de son succès

Parc de la Francophonie

Photo : Maxime Corneau

Radio-Canada

Si les changements apportés cette année au parc de la Francophonie pour augmenter le nombre de places sont appréciés, le site du Festival d'été de Québec (FEQ) demeure victime de son succès.

Le site a été agrandi par l'arrière, rue d'Artigny et sur le côté dans la rue Saint-Amable. Un écran géant a été ajouté pour permettre aux spectateurs sur le côté de suivre le spectacle, même s'ils ne voient pas la scène directement.

Ces modifications qui permettent d'accueillir 10 000 personnes sur le site, soit 3500 de plus que par les années passées, semblent appréciées par les festivaliers. « C'est vraiment le fun avec l'écran juste devant, vraiment une bonne idée », dit Marianne Duchesneau qui a assisté à la soirée Half Moon Run mardi.

Toutefois, le site ne semble pas encore assez grand. Les deux derniers soirs avec Éric Lapointe, puis Half Moon Run ont fait courir les foules de telle sorte que le site affichait complet et de nombreux festivaliers s'y sont vus refuser l'accès.

Le site n'est pas toujours adéquat pour la popularité des artistes qui s'y produisent, constatent certains festivaliers.

« Ça me déçoit, en même temps, c'est le Festival d'été chaque année, on est au courant que ça se peut qu'on ne rentre pas, il y a tellement de monde », dit Charles Thivierge, un festivalier qui voulait assister à Half Moon Run mardi.

« Je ne suis pas très surprise, c'est juste qu'il aurait fallu qu'ils le placent ailleurs là, c'est tout », ajoute Suzie Maltais, une autre festivalière.

Le site a été agrandi sur la rue Saint-Amable et les festivalier peuvent voir le spectacle grâce un écran géant.

Le site a été agrandi sur la rue Saint-Amable et les festivalier peuvent voir le spectacle grâce un écran géant.

Photo : Radio-Canada

Là pour rester

De son côté, l'organisation est satisfaite des modifications apportées et n'entend pas changer de site. Daniel Gélinas, directeur général du FEQ répète que le site du parc de la Francophonie est au coeur de la fête.

« Il n'y en a pas de lieu, il faudrait aller à Limoilou, à l'extérieur et on ne veut pas casser l'esprit de fête qui réside essentiellement dans le périmètre qu'on a », dit-il.

« Un moment donné les artistes, soit on décide de ne pas les faire du tout, parce que sur la scène Bell ça marche pas, donc oui, on les fait pareil, ajoute M. Gélinas, car il y a quand même 10 000 personnes qui les voient et qui sont contents. »

Plusieurs festivaliers qui ne peuvent accéder au site demeurent dans la rue pour entendre le spectacle de l'extérieur. D'autres profitent de sa rediffusion au Coeur du FEQ à côté de la scène FIBE en face du parlement.

Changements au parc de la Francophonie :
Ajout d'espace dans la rue Saint-Amable;
Ajout d'écran géant;
Ajout de toilettes sur le site;
Accès au site par la rue Saint-Amable et sortie sur Grande Allée.

Québec

Arts