•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver, future ville à zéro déchet?

Des vieux pneus transformés en siège.
Des vieux pneus transformés en siège. Photo: Zero Waste / Ville de Vancouver
Radio-Canada

La Ville de Vancouver s'est réjouie d'avoir passé un nouveau cap dans son objectif de devenir une ville sans déchets d'ici à 2040. La Municipalité a réduit de 23 % sa quantité de déchets solides envoyés au dépotoir ou en incinérateur depuis 2010.

« Nous avons travaillé dur pour atteindre ce résultat et reconnaissons qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour éliminer vraiment tous les déchets », peut-on lire dans un communiqué de la Ville qui demande, par la même occasion, l'aide de la communauté.

On s'est fixé une destination, mais nous n'y arriverons pas seuls.

Communiqué, Ville de Vancouver

Les responsables municipaux du projet comptent passer l'été à rencontrer des experts, des résidents, des gens d'affaires, des organismes ou encore des décideurs provinciaux afin de rassembler idées et projets.

La Ville de Vancouver appelle ses résidents à partager leurs idées les plus créatives pour réduire la quantité de déchets.La Ville de Vancouver appelle ses résidents à partager leurs idées les plus créatives pour réduire la quantité de déchets. Photo : Zero Waste / Ville de Vancouver

Les bénéfices d'une ville zéro déchet sont multiples, selon Vancouver :

  • Mettre les gens en contact : les initiatives zéro déchet incitent la communauté à s'impliquer, à développer des partenariats et à innover.
  • Amener de la prospérité : en créant des emplois verts, en appuyant le développement local et en réduisant les coûts liés au traitement des déchets.
  • Protéger l'environnement : en réduisant la quantité d'ordures envoyée au dépotoir ou en incinérateur et donc la pollution, en diminuant les émissions de gaz à effet de serre et en soutenant plus d'espaces verts et de communautés propres.

Pour encourager les résidents à prendre part au changement, la Ville de Vancouver a lancé le défi Waste Free Wednesdays, dont le but est de ne produire aucun déchet chaque mercredi durant l'été. Les idées et trouvailles de chacun peuvent être partagées sur Instagram ou Twitter à l'aide du mot dièse : #zerowaste2040.

Metro Vancouver dépassé par les déchets de construction

Des défis de taille attendent toutefois la Ville. Dernier en date : les quantités astronomiques de débris de construction dus à l'explosion du marché immobilier dans le Grand Vancouver. Selon un récent article (en anglais (Nouvelle fenêtre)) du quotidien 24 Hours Vancouver, la région n'a plus la capacité de stocker les déchets produits pour faire de la place à de nouvelles maisons et de nouveaux condominiums.

Près de la moitié des 3,3 millions de tonnes de déchets générés chaque année dans la région proviennent du secteur de la construction et démolition, affirme Paul Henderson, gestionnaire des services de déchets solides pour Metro Vancouver.

D'après lui, il ne s'agit pas de pousser les gens à recycler davantage, mais plutôt de se pencher sur la capacité limitée des 12 centres de recyclages de la région. Il espère que l'augmentation de l'utilisation de matériaux de construction recyclables encouragera l'ouverture de centres de traitement des déchets privés.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement