•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

33 M$ d'Ottawa pour améliorer l'accès des Premières Nations de l'Ontario à l'eau potable 

Des problèmes d'accès à l'eau potable dans les communautés autochtones au Canada.

Des problèmes d'accès à l'eau potable dans les communautés autochtones au Canada.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

EXCLUSIF - Le gouvernement fédéral investira au moins 33 millions de dollars cette année en Ontario pour améliorer l'accès des Premières Nations à l'eau potable.

Un texte d’Isaac GauthierTwitterCourriel

Selon le ministère des Affaires autochtones et du Nord du Canada, l'investissement est la première étape d'un plan sur cinq ans, qui vise à mettre fin aux avis de bouillir de l'eau ou de non-consommation d'eau au pays. Le coût total de cette mesure quinquennale est de 1,8 milliard de dollars, comme il est mentionné dans le dernier budget fédéral.

Le ministère est toutefois incapable de confirmer le montant total des investissements qui seront faits en Ontario au cours des cinq prochaines années.

Selon Santé Canada, 43 nations autochtones de l'Ontario sont aux prises avec 81 avis d'eau impropre à la consommation. Ce sont plus de la moitié de tous les avis au pays.

Une dizaine de ces communautés doivent vivre avec ce problème depuis plus d'une décennie. (Voir carte ci-dessous.)

Rénovation et construction d'usines

Une partie de l'enveloppe prévue pour 2016 a déjà été investie : le gouvernement fédéral a annoncé plus tôt cette semaine un montant de 11 millions de dollars pour la Première Nation de Slate Falls, à 250 kilomètres au nord-est de Kenora. L'argent servira à rénover l'usine de traitement des eaux. 

La Première Nation de Neskantaga, une communauté isolée à 500 kilomètres de Thunder Bay, qui doit faire bouillir son eau depuis plus de 20 ans, a pour sa part reçu un premier montant de 363 000 $ en janvier pour une nouvelle usine de traitement des eaux

Le travail du ministère des Affaires autochtones et du Nord du Canada ne fait toutefois que commencer : la Première Nation Anishinabek de l'Ontario a rapporté, le mois dernier, qu'il lui faudra 66 millions de dollars pour régler ses 14 avis de faire bouillir l'eau. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !