•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le taux directeur de la Banque du Canada demeure à 0,5 %

Banque du Canada
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Banque du Canada maintient son principal taux de financement à 0,5 %.

Dans son annonce faite mercredi, la Banque a expliqué que l'économie canadienne avait connu une croissance de 2,4 % au premier trimestre, mais estime qu'elle s'est contractée de 1 % au second trimestre pour les trois raisons suivantes :

  • les échanges commerciaux volatils;
  • les dépenses de consommation irrégulières;
  • les incendies en Alberta.

L'institution prévoit tout de même que la reprise de la production de pétrole, jumelée aux efforts de reconstruction à Fort McMurray, se traduira par une augmentation de 3,5 % du produit intérieur brut (PIB) réel du Canada, au troisième trimestre.

Le PIB devrait progresser de :

  • 1,3 % en 2016;
  • 2,2 % en 2017;
  • 2,1 % en 2018.

Rappelons que le taux directeur influence les taux que les Canadiens obtiennent dans les institutions financières pour leurs comptes d'épargne et pour leurs emprunts hypothécaires. 

Les conséquences possibles du Brexit

La Banque du Canada dit s'attendre à ce que, pour le reste de cette année, les prix du pétrole et le dollar canadien demeurent tels qu'ils sont actuellement, c'est-à-dire à 49 $ US le baril et à 77 ¢ US pour ce qui est de la devise.

Par ailleurs, la Banque du Canada soutient que la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne pourrait plomber le PIB du Canada de 0,1 % au cours des prochaines deux années et demie. Il s'agit des premiers commentaires de la banque centrale canadienne depuis que les Britanniques ont voté majoritairement pour le Brexit, le 23 juin.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !