•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alerte Amber : les policiers ont de nouvelles pistes grâce à des témoins

Taliyah Leigh Marsman, 5 ans

Taliyah Leigh Marsman, 5 ans

Photo : Police de Calgary

Radio-Canada

La police de Calgary affirme être en bonne voie de déterminer des suspects potentiels, mais n'avoir encore identifié personne qui serait associé à la disparition d'une fillette de cinq ans et du meurtre de sa mère à Calgary.

Les policiers affirment que des témoins ont rapporté avoir vu une fillette qui correspond à la description de la petite Taliyah Leign Marsman en compagnie d'un homme noir costaud dans le quartier Panorama de Calgary vers 11 h 30 lundi matin.

La petite fille portait des bottes rouges ou roses avec des pois blancs et transportait une valise de couleur rouge ou rougeâtre.

L'homme se trouvait près de la voiture de la mère de la fillette, Sara Baillie, près du boulevard Panorama N.W. Le corps de cette dernière a été retrouvé à l'intérieur de sa résidence vers 20 h 30 lundi. Les policiers ont confirmé mercredi qu'elle a été victime d'un homicide.

Le véhicule de la mère a été retrouvé dans le quartier Panorama, près de sa résidence, mais la fillette ne s'y trouvait pas.

L'inspecteur Don Coleman de la police de Calgary croit que certains indices sont encourageants.

« Si la petite fille vue dans le quartier Panorama avec les bottes et la valise est bien Taliyah, la valise est un signe prometteur que la personne qui est avec elle a l'intention de prendre soin d'elle jusqu'à un certain point », explique-t-il.

Il affirme que la ou les personnes qui sont en compagnie de Taliyah n'ont peut-être pas réalisé l'ampleur de la situation ou cherchent une façon de retourner l'enfant. Il lance également un avertissement aux personnes qui pourraient être liées à sa disparition.

« À chaque fois que du mal est fait à un enfant, cela change la donne et amène l'affaire à un tout autre niveau pour tout le monde : la police, la communauté et même les personnes en prison ne voient pas cela d'un bon oeil. Alors, nous espérons que peu importe qui se trouve avec Taliyah, que ces personnes la retournent à quelqu'un saine et sauve », espère Don Coleman.

Par ailleurs, la police de Calgary a obtenu des enregistrements de caméras de surveillance qui montrent la mère et la fillette parlant à une famille au restaurant Dairy Queen situé au 66 Sandarac Drive dans le nord-ouest de Calgary vers 17 h 30, dimanche. Les policiers cherchent à identifier la famille en question.

Une photo floue de caméra de surveillance montre une femme et une petite dans la file d'attente d'un restaurantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sara Baillie et sa fille Taliyah ont été vues dimanche dans un restaurant Dairy Queen de Calgary. La police cherche à identifier les personnes auxquelles elles ont parlé ce jour-là.

Photo : Police de Calgary (caméra de surveillance)

Alerte Amber maintenue

L'alerte Amber pour retrouver Taliyah Leigh Marsman, 5 ans, est toujours en vigueur.

Métissée, l'enfant est de petite taille, a les cheveux bruns frisés et les yeux bleus, selon la police. Aucune description des vêtements qu'elle portait au moment de sa disparition n'a été fournie.

La police s'est rendue lundi soir à la résidence de la mère de la fillette, dans le nord-ouest de Calgary, parce que des membres de la famille tentaient de joindre cette dernière sans succès. Les agents y ont découvert le corps de la femme âgée d'une trentaine d'années. La porte de la maison n'aurait pas été forcée, selon les policiers.

Le père demande qu'on lui rapporte son enfant

La mère et la fillette semblaient vivre seules. Les parents de la fillette sont séparés. Le père collabore présentement avec les autorités, a indiqué la police.

Le père de la fillette, Colin Marsman, a demandé à la personne détenant sa fille de la ramener à sa famille. Il a aussi tenu à offrir ses plus sincères condoléances à la famille de Sara et a remercié les forces policières pour les efforts qu'elles mettent dans les recherches.

Le couple était connu des policiers, qui s'étaient rendus à leur domicile à quelques reprises en raison de violence conjugale avant leur séparation. Des documents judiciaires révèlent que Mme Baillie avait porté plainte contre son mari, Colin Evan Marsman, qui avait été accusé de séquestration et d'intimidation en février 2015. Les accusations ont été retirées un mois plus tard, en échange d'un engagement à ne pas troubler l'ordre public.

En fin de journée mardi, des membres de la famille de la fillette ont participé à un point de presse pour implorer la ou les personnes qui se sont emparées de l'enfant de la relâcher. 

Laissez-là à un poste de la Gendarmerie royale du Canada, un poste de la police de Calgary, une épicerie, une station service, là où vous voulez. Communiquez avec la famille, nous irons la chercher. Nous ne poserons pas de questions.

Scott Hamilton, oncle de Sara Baillie

Selon Scharie Tavcer, criminologue à l'Université Mount Royal, le temps est un élément clé dans les cas de disparition d'enfant. « La police vous dira la même chose, plus le temps passe, plus les chances de la retrouver sont minces », a-t-elle expliqué.

C'est une course contre la montre.

Scharie Tavcer, criminologue, Université Mount Royal

La police de Calgary demande à toute personne possédant de l'information au sujet de cette disparition de communiquer avec elle au 1 403 266-1234. Ceux qui désirent garder l'anonymat peuvent communiquer avec Échec aux crime (Nouvelle fenêtre)s, au 1 800  222-8477.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Alberta

Justice et faits divers