•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Innus veulent bloquer les forages sur Anticosti

Le compte rendu de Diana Gonzalez

La communauté innue d'Ekuanitshit, à Mingan, sur la Côte-Nord, déposera une demande d'injonction pour stopper les travaux de forage par fracturation hydraulique sur l'île d'Anticosti. Pétrolia, quant à elle, vient de s'adresser aux tribunaux pour forcer une filiale d'Investissement Québec à investir ce qui était prévu pour le projet d'exploitation.

Si la communauté innue n'obtient pas gain de cause devant les tribunaux, elle menace même d'occuper l'île d'Anticosti.

Le premier ministre Philippe Couillard dit « comprendre » la volonté de la communauté innue.

« C'est au promoteur de jouer son rôle, et j'espère que ce sera le cas. [...] Le minimum, c'est la consultation [des Premières Nations] », a soutenu Philippe Couillard, qui est en voyage économique en Allemagne. Il considère que les prises de positions des Autochtones sur les divers projets d'exploitation des ressources naturelles sont « excessivement importantes ».

Il n'aime toutefois pas la menace de blocage des forages par la communauté innue. « Je n'aime pas les actions illégales ou les actions qui entravent la circulation des gens. Je pense que le recours aux tribunaux, dans une société de droit, est une façon plus légitime de procéder », a-t-il dit. 

En entrevue à RDI, le chef de la communauté innue de Mingan, Jean-Charles Piétacho, a indiqué que la demande d'injonction sera déposée cette semaine afin d'empêcher les trois forages par fracturation hydraulique autorisés par Québec le 15 juin dernier.

En réaction aux propos du premier ministre, il a jugé que si M. Couillard comprenait, « il devrait arrêter ce projet ». 

Jean-Charles Piétacho participe à l'Assemblée des Premières Nations du Canada à Niagara. Il espère obtenir l'appui d'autres communautés autochtones pour bloquer le projet de Pétrolia. 

C'est un moment historique. Les gens de partout seront avec nous contre ce projet insensé.

Jean-Charles Piétacho

En plus des membres de la communauté d'Ekuanitshit, des acteurs de la MRC de la Minganie, dont le préfet de la MRC, Luc Noël, et le maire de Port-Menier, John Pineault, s'opposent aux forages. 

Pétrolia veut forcer les travaux

De son côté, Pétrolia annonce qu'elle a déposé une demande d'injonction pour forcer Québec et Saint-Aubin, deux de ses partenaires dans le projet d'exploration des hydrocarbures sur l'île d'Anticosti, à respecter leurs engagements financiers.

Dans un communiqué publié mardi, l'entreprise québécoise indique que Ressources Québec et Saint-Aubin, une filiale de la société française Maurel & Prom, « négligent leurs obligations d'investir dans [la société en commandite] Hydrocarbures Anticosti les sommes visées par leurs engagements ».

Selon Pétrolia, Québec et Saint-Aubin se sont engagés à investir une somme pouvant atteindre 100 millions de dollars dans la phase exploratoire du projet en vertu du contrat que les partenaires ont signé en 2014.

Elle explique avoir entrepris cette démarche judiciaire pour assurer le début de la deuxième phase des travaux exploratoires, qui doivent s'amorcer cet été.

Avec les informations d'Hugo Lavallée

Bas-Saint-Laurent

Politique