•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Folie furieuse à Ottawa pour le jeu Pokémon Go

Pokémon Go prend d'assaut Ottawa
Radio-Canada

Très populaires dans les années 1990, les Pokémons font un retour en force... virtuellement ou, plutôt, en réalité augmentée géolocalisée. La nouvelle application Pokémon Go a été lancée, il y a quelques jours. La popularité de ce nouveau jeu virtuel, à Ottawa, ne se dément pas.

Téléchargé plus de fois que Tinder sur Android, Pokémon Go comptera bientôt plus d'utilisateurs que Twitter. L'application a déjà fait exploser l'action de Nintendo en bourse, même si elle n'est disponible pour l'instant qu'aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Pour jouer, il faut un téléphone intelligent ou une tablette. L'application utilise le GPS et la caméra de votre téléphone. L'utilisateur doit se déplacer dans le monde réel pour jouer.

Le but est de trouver des Pokémons et de les attraper. Ces derniers se trouvent partout : dans la rue, au bureau, dans les boutiques, aux toilettes...

Le jeu peut se jouer entre plusieurs personnes à travers le monde. Celui ou celle qui a trouvé le plus de Pokémon gagne!

Les Pokémons... attrapez-les tous!

À Ottawa, Pokémon Go est extrêmement populaire. On retrouve d'ailleurs les créatures virtuelles partout, dans les endroits touristiques les plus prisés de la capitale nationale.

Sur la colline du Parlement d'Ottawa, elles pullulent...

Karen Cooper n'a jamais mis les pieds sur la colline du Parlement auparavant. Elle s'y est présentée, lundi, dans le but de capturer le plus de Pokémon possible.

« Il y a plein de joueurs, ici », a-t-elle indiqué. « Il y a des jeunes et des vieux de tous les niveaux. Nous sommes tous ici pour voir quels Pokémon s'y trouvent. C'est aussi une occasion d'en apprendre davantage sur la communauté du jeu. »

« Dimanche soir, nous aurions pu rester à l'hôtel, mais au lieu de ça, nous avons parcouru les rues d'Ottawa jusque vers 23 h 30, parce que les enfants voulaient attraper des Pokémons », a pour sa part raconté Marc Brebrech, un touriste venu de Winnipeg.

Des adeptes du jeu Pokémon Go, au parc de la Confédération, à Ottawa.Des adeptes du jeu Pokémon Go, au parc de la Confédération, à Ottawa. Photo : Radio-Canada

Au parc de la Confédération, c'est la folie...

Lundi après-midi, une cinquantaine de personnes s'y sont rassemblées pour participer au jeu.

« Tout le monde a vu les lures sur la carte et est venu ici pour attraper des Pokémons », a expliqué Rob Parsons.

« Petit, je regardais l'émission Pokémon et je jouais à ce jeu sur mon Game Boy », s'est rappelé pour sa part Chris Navas « J'ai toujours été un fan. Je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul geek à aimer ça! »

De son côté, Shawn Hooper, un résident d'Orléans, dit que le devant de sa propriété a été envahie par des dizaines de joueurs lorsqu'un Pokémon a fait son appariton dans son entrée.

« Je me demande si j'ai le droit à une commission pour ça! », a-t-il plaisanté.

Un engouement inquiétant

Cet engouement inquiète toutefois les autorités d'Ottawa. Selon ces dernières, les joueurs sont obnubilés par ce monde virtuel et pourraient mettre leur vie en danger.

Pour nous, cette inattention peut être mortelle.

Jean-Pierre Trottier , Service paramédic d'Ottawa

« Si on traverse la rue sans regarder, en essayant de chasser ces icônes-là sur son téléphone, ça peut être extrêmement dangereux », a rappelé Jean-Pierre Trottier, du Service paramédic d'Ottawa.

Le conseil est donc de ne pas jouer, marcher et conduire en même temps!

Ottawa-Gatineau

Techno