•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suppression de 500 à 600 emplois chez OC Transpo en 2018

Un autobus de la ligne 1 d'OC Transpo, rue Bank, à Ottawa

Un autobus de la ligne 1 d'OC Transpo, rue Bank, à Ottawa

Photo : Jean-Sebastien Marier

Radio-Canada

De 500 à 600 postes seront abolis à OC Transpo, une fois que le train léger sera en service, en 2018.

Cette annonce a été faite par OC Transpo aux employés, lundi après-midi, dans une note interne.

Le directeur général d'OC Transpo, John Manconi, a rencontré, lundi en avant-midi, les trois syndicats représentant l'ensemble des employés du transporteur public pour leur annoncer la nouvelle.

La Ville d'Ottawa espère qu'une partie de ces compressions sera faite par attrition, c'est-à-dire en ne remplaçant pas les employés qui partiront à la retraite.

Moins d'autobus seront nécessaires une fois que le train léger sera en fonction, en 2018. La Ville soutient que de 170 à 180 autobus seront ainsi retirés des circuits.

Par conséquent, le transporteur aura besoin de moins d'employés pour assurer le service.

OC Transpo prévoit que chaque train aura la capacité de remplacer entre huit et neuf autobus articulés.

En 2018, les heures de fonctionnement des autobus seront réduites d'environ 500 000 par année.

Suppressions de postes par syndicat

  • ATU : 486 à 571
  • CUPE : 10 à 20
  • ATU 1760 : 9 à 17

OC Transpo dit travailler de concert avec les syndicats pour minimiser les répercussions des compressions.

La société de transport rappelle que de nouveaux emplois seront créés, une fois le train léger mis en service, et que les personnes touchées par les compressions pourront présenter leur candidature.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun