•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une manifestante devient un emblème du mouvement Black Lives Matter

Une manifestante tient tête aux policiers lors d'une manifestation à Baton Rouge.
Une manifestante tient tête aux policiers lors d'une manifestation à Baton Rouge. Photo: Jonathan Bachman / Reuters
Radio-Canada

Une femme, photographiée samedi lors d'une manifestation à Baton Rouge, en Louisiane, est devenue à son insu un symbole marquant du mouvement de protestation Black Lives Matter aux États-Unis.

Un texte de Mélanie Meloche-HolubowskiCourriel

Le photographe de l'agence Reuters Jonathan Bachman raconte qu'il n'a eu que quelques secondes pour croquer ce moment, qui a depuis été partagé des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Quelques centaines de personnes manifestaient à Baton Rouge pour protester contre la mort d'Alton Sterling aux mains des policiers. La tension a monté d'un cran lorsque les agents ont ordonné aux manifestants de dégager l'autoroute.

Jonathan Bachman raconte que la femme, qui faisait partie d'un groupe de plus de 300 manifestants, a attiré son attention par son attitude défensive, mais non hostile, envers les policiers.

« Je photographiais une personne qui engueulait un policier. Lorsque j'ai regardé par-dessus mon épaule, j'ai vu la dame et j'ai vu qu'elle n'avait aucunement l'intention de bouger. Elle était là et prenait position. Elle avait l'air de dire aux policiers : "Je ne bougerai pas d'ici, donc vous allez devoir me déplacer" », a dit Jonathan Bachman au site Buzzfeed.

De nombreux internautes ont commenté le fait que cette dame, habillée d'une robe estivale flottant au vent, a gardé son sang-froid même si elle s'est retrouvée seule devant un mur de policiers en tenue antiémeute.

Quelques secondes plus tard, la femme, toujours sereine et calme, a été arrêtée par des policiers lourdement armés.

Le photographe a dit qu'il a su immédiatement reconnaître l'importance de sa photo. « On prend plusieurs photos de personnes qui se font arrêter [lors de manifestations], mais celle-ci est beaucoup plus évocatrice du mouvement de protestation à Baton Rouge. » Selon lui, le cliché symbolise parfaitement le pacifisme qui règne au sein du mouvement de protestation à Baton Rouge, malgré les tensions entre la communauté noire et les policiers.

La manifestante a été identifiée comme étant Ieshia Evans, 28 ans, une mère et infirmière de New York. Selon le Daily Mail, la femme participait à sa première manifestation. Elle avait décidé de se rendre en Louisiane pour manifester, dans l'espoir que son geste aurait un effet positif sur l'avenir de son fils de 5 ans.

Elle voulait pouvoir dire à son fils qu'elle s'est battue pour sa liberté et ses droits, a raconté R. Alex Haynes, un ami d'Ieshia Evans, à Reuters.

Ieshia Evans a confirmé sur sa page Facebook qu'elle est bel et bien la femme sur la photo, mais elle ne souhaite pas commenter l'incident pour l'instant. « Je veux juste retourner à la maison pour voir mon fils. J'ai vécu beaucoup de choses », a écrit la femme sur sa page Facebook, quelques heures après avoir été accusée d'obstruction de la voie publique, puis relâchée.

Sur les réseaux sociaux, l'image est immédiatement devenue virale et a été partagée des dizaines de milliers de fois. Le magazine The Atlantic considère le cliché comme étant « une photo difficile à oublier », tandis que la BBC a qualifié l'image de « légendaire ». Le journal The Washington Post affirme pour sa part que le photographe a capté un moment critique dans l'histoire des États-Unis.

« Il y a certaines photos qui définissent un moment : l'homme devant un char d'assaut place Tiananmen, la fille qui pleure la mort de son amie à Kent State, le matelot qui embrasse une fille à Times Square, John John qui salue le cercueil de JFK. Cette photo est emblématique du moment et du mouvement », a commenté Cynthia Cox Ubaldo sous la photo publiée sur Facebook.

International