•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée avec un artiste : Réal Bérard

L'artiste dans l'atelier

Une journée avec un artiste ; Réal Bérard

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cet été, nous vous proposons quelques chroniques sur nos artistes locaux. Nous avons voulu savoir comment créent nos artistes, ce qui les inspire, quels sont les lieux propices à leurs créations, quels matériaux ils utilisent et dans quelle ambiance leurs chefs-d'oeuvre prennent vie. Incursion dans la vie des artistes franco-manitobains.

Un texte de Colombe FortinTwitterCourriel

Réal Bérard est né à St-Pierre-Jolys au Manitoba en 1935. Il est l'un des artistes les plus connus du Manitoba. Il a étudié la peinture au Technical Institute de Winnipeg et à l'École des beaux-arts de Montréal pour ensuite revenir terminer ses cours au Manitoba. Après des stages d'études au Mexique, il est revenu à Winnipeg avec son épouse Eva Navarret. Il a travaillé comme illustrateur pour le ministère du Tourisme, des Loisirs et des Affaires culturelles du Manitoba jusqu'à sa retraite. Il est le père de trois filles et de trois petites-filles avec qui il partage sa passion pour les arts en général. Peintre, sculpteur, cartographe et illustrateur, il utilise différents médiums : aquarelles, dessin, huile, collage, gravures, sculpture sur neige et sur bois. C'est un touche à tout. Certaines de ses oeuvres sont exposées en permanence à la Galerie : La Rivière-aux-rats de Saint-Pierre-Jolys.

Dans l'atelierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Les oeuvres de Réal Bérard font partie de collections publiques et privées. Elles ont été exposées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France et en Allemagne. Son oeuvre a été couronnée de multiples prix et honneurs, dont le Prix Riel et le prix Saint-Exupéry pour ne nommer que ceux-ci. Réal Bérard a gagné une médaille d'or au Festival du film de Chicago pour le court métrage d'animation de l'Office national du film "Jours de Plaines". L'artiste s'intéresse aux arts depuis qu'il est tout petit. Il dit qu'il n'a jamais arrêté de s'amuser. Ses parents étaient d'ailleurs découragés quand il leur a appris ce qu'il voulait faire comme métier.

Carnet de croquis au plombAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Pour M. Bérard, la solitude qu'il vit durant ses voyages en canot est une source d'inspiration inépuisable. Durant ses longues journées passées sur les lacs et rivières du Manitoba, il tient un petit journal dans lequel il dessine des croquis. Il en profite pour prendre des notes qu'il garde pour ses futures créations. Il a toujours profité de ses étés pour courir les bois et les festivals. Et l'hiver, il participait à des événements où il pouvait faire de la sculpture sur neige. Il a d'ailleurs reçu des prix pour ces oeuvres. L'artiste est encore très actif. Cet été, il planifie d'ailleurs un voyage de canot.

Illustration de livresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Réal Bérard a fait les illustrations de plusieurs livres. Les livres de ses amis comme ceux d'Annette Saint-Pierre et plusieurs autres aux Éditions du Blé.

Un carnet dans les mainsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

L'atelier de Réal Bérard regorge de livres, de calepins de croquis qu'il fabrique lui-même et qu'il garde comme référence. Ses crayons de couleur sont bien rangés dans des boîtes de métal, ses préférés sont les crayons de la marque Prismacolor.

Près de sa table de travail, il a installé le bureau de sa petite-fille Eva, avec laquelle il dessine et crée.

Réal Bérard, dessin

Dessin de R Bérard au styloAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

L'artiste a dessiné au stylo ce croquis du Marché Bonsecours à Montréal. Réal Bérard adore cette ville. Il aime toujours y retourner. Il a habité la métropole québécoise pendant ses études aux beaux-arts. Il s'y rendait en train. Et chaque fois qu'il repartait, il avoue qu'il pleurait tellement il aimait cette ville. Deux de ses filles y ont habité pendant leurs études de ballet.

Des caricatures de Réal BérardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La caricature est une autre passion de Réal Bérard. Sous la plume de Cayouche, il publie hebdomadairement ses dessins dans le journal La Liberté, le journal francophone du Manitoba.  M. Bérard m'a raconté qu'à sa troisième année aux beaux-arts de Montréal, on lui a fait savoir que s'il voulait continuer à faire de la caricature, il n'avait plus sa place à cette école. Il est alors revenu au Manitoba terminer ses études et encore aujourd'hui, la caricature fait partie de sa vie.

Lucarne Réal BérardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Tout comme Gabrielle Roy, Réal Bérard profite d'une lucarne dans son atelier. C'est dans cette pièce qu'il trace des cartes géographiques. Il travaille sur une panoplie de projets, dont  une carte illustrant les endroits où trouver le riz sauvage au Manitoba. Il a même des recettes huronnes de cuisson du riz qu'il veut intégrer à cette carte. Les recettes sont en espagnol, alors c'est son épouse Eva qui va les traduire. Son atelier de cartographie est très propre et bien rangé. 

Première carteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Voici la première carte que Réal Bérard a tracée. Dans son atelier, il y en a plusieurs de différentes grandeurs rangées dans de grands dossiers en carton. L'artiste aime aussi exposer ses cartes. 

Visite dans le grenier de l'atelier de Réal Bérard

La maison de Réal Bérard est remplie d'oeuvres d'art. On y trouve les siennes, mais aussi des cadeaux et des oeuvres qu'il a échangés avec d'autres artistes. On y trouve des antiquités ainsi que des aquarelles et des peintures. Certains objets proviennent du Mexique. Des objets qui rappellent les origines de l'épouse de l'artiste. Tout ce décor forme un ensemble unique et agréable.

Réal Bérard et quelques bronzesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Voici quelques peintures et aquarelles qui décorent la maison de la famille Bérard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !