•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dépotoir surgi du passé à Rimouski

C'est un véritable dépotoir qui a surgi du sol du site d'un futur hôtel à Rimouski à l'occasion de travaux de décontamination. Marie-Christine Gagnon en discute avec Denis Leduc.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les travaux de décontamination du site du futur hôtel Le Riôtel au centre-ville de Rimouski ont fait surgir du sol un véritable dépotoir. 

Un texte de Richard LavoieTwitterCourriel avec la collaboration de Denis Leduc

L'excavation du terrain situé en face du fleuve a permis de déterrer une très grande quantité de pneus, d’innombrables morceaux de métal, de vieilles bouteilles de boisson gazeuse et même des os de boucherie.

Parmi la multitude d'autres déchets, on retrouve aussi des fragments de vieux journaux, assez bien conservés et datés de 1953 et 1954. 

Le directeur général de la Ville de Rimouski, Claude Périnet, dit qu'il est fort probable que tout le sous-sol du front de mer du centre-ville soit constitué de déchets enfouis, car, à l'époque, il y a eu remblayage notamment, mais pas uniquement, pour construire la route 132 tout au long de la baie de Rimouski.

Que faisiez-vous le 27 décembre 1953?
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Que faisiez-vous le 27 décembre 1953?

Photo : Radio-Canada/Denis Leduc

« À l’égard des travaux qui ont été exécutés, entre autres à l’hôtel Rimouski, du côté de l’ancien garage municipal, […] on a retrouvé ce type de matériaux-là! »

— Une citation de  Claude Périnet, directeur général, ville de Rimouski

Le ministère de l'Environnement du Québec doute fort que ces déchets constituent un danger pour la santé humaine. Un inspecteur du ministère était d'ailleurs sur le site, lundi, afin de s'assurer de la conformité des travaux de décontamination effectués par le propriétaire des lieux.

Pour sa part, le directeur général de la ville, Claude Périnet, note que ces travaux auront au moins l'avantage de nettoyer ce site.

Des morceaux de ferraille ont été mis à jour
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des morceaux de ferraille ont été mis à jour

Photo : Radio-Canada/Denis Leduc

« Il est clair qu’aujourd’hui, le ministère de l’Environnement n’autoriserait pas ce genre de dépotoir-là! »

— Une citation de  Claude Périnet, directeur général, ville de Rimouski

Une fois les travaux terminés, le propriétaire va céder les terrains à la ville pour 3,8 millions $. Par la suite, la Ville en vendra une partie au groupe Riôtel pour qu'il puisse y construire son établissement. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec