•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Important rappel de travailleurs chez Bombardier à La Pocatière

Montage d’archives Festival pop de Manseau du 30 juillet au 3 août 1970

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Double bonne nouvelle pour Bombardier à La Pocatière : l'usine pocatoise construira des châssis pour des trains légers sur rails à Toronto et à Edmonton et la cadence pour la construction des rames de métro AZUR sera accélérée comme prévu. 

Un texte de Richard LavoieTwitterCourriel avec la collaboration de Patrick Bergeron

Une cinquantaine d'employés seront rappelés pour une durée de 3 à 4 ans pour travailler aux contrats de trains légers de la Metrolinks et de la Valley Line d'Edmonton. Ces renforts permettront aussi à Bombardier de rattraper les retards de son usine de Kingston pour la livraison du tramway de la Commission de transport de Toronto (CTT). Dans le cas du contrat avec la Société de transport de Montréal (STM), ce sont 65 cols bleus qui seront rappelés au travail jusqu’en 2018. 

« Il faut avoir toutes les ressources nécessaires pour être en mesure de livrer! »

— Une citation de  Marc Laforge, directeur des communications, Bombardier Transport

Le directeur des communications et des relations publiques chez Bombardier Transport, Marc Laforge, met cependant en garde contre la tentation d’additionner le nombre d’employés rappelés. « Certains projets se terminent, d’autres commencent, il peut y avoir des chevauchements », fait-il remarquer.

L'usine de La PocatièreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Fábrica de La Pocatière.

Photo : SRC/PC/Jacques Boissinot

Nouveaux contrats

On savait déjà que Bombardier Transport allait demander à son usine de La Pocatière de venir en aide à celle de Kingston dans le contrat du tramway de Toronto avec la CTT. Mais l'usine du Kamouraska sera également mise à contribution pour de nouveaux contrats de trains légers sur rail avec les villes deToronto et d'Edmonton.

Un total de 250 000 heures de travail pour la fabrication de châssis pour ces trains sera nécessaire, estime Marc Laforge. 

« Voilà un des bénéfices d’avoir nos sites qui travaillent sous un processus industriel intégré. Les usines peuvent donc participer à d’autres projets! »

— Une citation de  Marc Laforge, directeur des communications, Bombardier Transport

Déjà, Bombardier La Pocatière est à embaucher une vingtaine d’employés cols blancs, ingénieurs et techniciens nécessaires pour la conception de l’outillage.

« Nous allons être en mesure de commencer à fabriquer des pièces et des sous-ensembles dans le quatrième quart de l’année 2016 en prévision de la construction des châssis début d’année 2017. »

— Une citation de  Marc Laforge, directeur Communications et Relations publique-Amériques, Bombardier Transport

Par la suite les châssis seront acheminés à l'usine de Kingston pour l’assemblage final.

Accélérer la cadence

Comme prévu, Bombardier Transport a décidé d’accélérer la cadence de fabrication des rames de métro AZUR. Jusqu’ici, seulement 27 voitures ont été livrées et sont en service sur les 463 qu’a commandées la STM.

Le fabricant rappellera donc 65 travailleurs d’ici les deux prochains mois pour être en mesure de livrer 90 voitures, soit une dizaine de rames de métro d’ici la fin de l’année.

« Le reste sera livré d’ici la fin de 2018 comme prévu », assure toujours Marc Laforge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !