•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application mobile pour les « météo-sensibles »

Une femme court au lever du soleil. Photo: Getty Images / Michael Krinke
Radio-Canada

Planifier ses activités en fonction de la météo et de son état de santé? C'est possible grâce à une application qui mesure les effets du temps sur la santé. Il s'agit du projet d'une météorologue québécoise bien connue et d'un ancien présentateur météo à la télévision belge. 

Un texte de Vanessa Destiné Courriel

Lancée aujourd'hui, l'application Blisly propose un indice de risque personnalisé qui prend en compte les facteurs météorologiques aggravants pour la santé comme la pression, la température ou encore l'humidité.

L'application s'adresse particulièrement aux personnes souffrant de diverses affections telles que les allergies non alimentaires, les douleurs articulaires, les problèmes respiratoires, les problèmes cardiaques ou encore les migraines. Il s'agit des troubles de santé chroniques les plus courants au sein de population. Selon l'Agence de la Santé publique du Canada, chez les Canadiens âgés de 20 ans et plus, 3 personnes sur 5 vivent avec un de ces symptômes ou maladies.

Pour utiliser l'application, les internautes doivent entrer certaines données comme leur poids et leur taille et choisir le type de problèmes médicaux dont ils souffrent. Ils doivent ensuite documenter leurs symptômes dans un journal de bord. Les informations récoltées, qui demeureront confidentielles, serviront à produire un indice personnalisé, après environ six mois de suivi.

Les indices pour les allergies et les maux de tête et migraines en fonction des données rentrées par l'utilisateur.Les indices pour les allergies et les maux de tête et migraines en fonction des données rentrées par l'utilisateur. Photo : Radio-Canada/Vanessa Destiné via Blisly

Le projet a été élaboré par la météorologue Jocelyne Blouin et l'ex-directeur du département météo de la Radio-Télévision belge Jean-Charles Beaubois. Ensemble, ils ont consulté des études scientifiques qui établissent des liens entre le temps qu'il fait dehors et la santé des individus.

Mme Blouin et M. Beaubois ont également bénéficié de l'appui de l'Hôpital du Sacré-Cœur et du Centre de recherche informatique de Montréal. Le premier leur permet d'avoir accès à des bases de données scientifiques, alors que le second offre le soutien technique afin de développer les algorithmes qui analyseront les données fournies par les utilisateurs de l'application.

« On se base sur des études sérieuses et de la recherche statistique », explique Jocelyne Blouin.

Composer avec Dame nature

Dans le domaine de la santé, la météo-sensibilité désigne les réactions physiques et psychologiques causées par les phénomènes météorologiques qui peuvent affecter certaines personnes. Selon l'Institut suisse de météorologie, entre 30 % et 50 % de la population mondiale est météo-sensible. Ce concept est aussi repris en économie, où il désigne l'influence des saisons sur les habitudes d'achat des consommateurs.

La biométéorologie est la science qui étudie les relations entre le climat et les êtres vivants, y compris les animaux et les plantes.

Un outil pour les médecins

Pour l'instant, la météorologue estime que son application intéressera surtout les personnes plus âgées en raison des maladies ou des symptômes listés. Elle prend l'exemple des douleurs articulaires, pour lesquelles il n'existe que peu d'études.

« Quand les médecins prescrivent des médicaments pour les douleurs articulaires, ils le font de manière générale, puisque les douleurs sont difficiles à mesurer car elles diffèrent d'un individu à l'autre. Mais avec notre outil, le médecin pourra suivre les données entrées par le patient [en fonction de son cycle personnel] et adapter la posologie en conséquence ».

Ça va être un outil qui va aider le médecin et son patient à planifier un suivi thérapeutique personnalisé.

La météorologue Jocelyne Blouin

Avec le vieillissement de la population et les changements climatiques, la météo risque d'avoir un impact de plus en plus important sur la santé des gens, croit Jocelyne Blouin.

« Les tempêtes seront de plus en plus violentes en raison des variations de température. Ça se traduit par des changements dans la force du vent [liée aux allergies] et par une pression atmosphérique plus élevée [liée à l'hypertension] », résume-t-elle. Ce genre d'impacts attribuables aux changements climatiques fait d'ailleurs présentement l'objet d'études par l'Organisation mondiale de la santé.

Moi-même j'arrive à 66 ans et je commence à les ressentir ces bobos-là... je suis rentrée dans le groupe!

La météorologue Jocelyne Blouin

Les concepteurs prévoient continuer le développement de l'application au cours des prochains mois afin d'inclure une plus grande « sélection » de maladies ou symptômes.

Santé