•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Athlétisme NB dresse un bilan positif au Championnat canadien

Geneviève Lalonde a monté sur le podium au 3000m steeple à Edmonton.

Geneviève Lalonde a monté sur le podium au 3000m steeple à Edmonton.

Photo : Radio-Canada/Antoine Trépanier

Radio-Canada

Les représentants d'Athlétisme Nouveau-Brunswick sont ravis des résultats obtenus au Championnat canadien d'athlétisme à Edmonton avec une récolte de quatre médailles.

Un texte de Antoine Trépanier TwitterCourriel

Trois de ces quatre médailles ont été remportées par Christel Robichaud, du côté paralympique, et l'autre par Geneviève Lalonde, au 3000m steeple.

Le Nouveau-Brunswick était représenté par seulement 14 athlètes à ce championnat et Athlétisme NB espérait deux médailles. Doubler la mise au final réjouit le directeur de la haute performance chez Athlétisme NB, Steve LeBlanc.

« Pour nous, c'était important que les athlètes gagnent de l'expérience sur la scène nationale. On a plusieurs personnes qui étaient ici pour la première fois. On voulait mettre des personnes dans les finales pour avoir l'expérience d'être finaliste. On est vraiment contents avec ces résultats », a déclaré M. Leblanc.

Geneviève Lalonde (3000 m steeple) devrait en principe recevoir une invitation pour les Jeux olympiques lundi. De plus, Shayne Dobson, qui a terminé quatrième au 1500 m para ambulatoire, pourrait lui aussi être invité à Rio pour les Jeux paralympiques qui se dérouleront en septembre. Avec deux athlètes aux Olympiques, il s'agirait là d'une consécration pour l'organisme provincial.

Ce n'est pas parce que tu viens d'une petite place que tu ne peux pas être parmi les meilleures.

Grace Annear, 7e au 800m et originaire de Hampton, au Nouveau-Brunswick

« Comme organisation sportive, un des buts majeurs c'est d'avoir un athlète à championnat mondial ou certainement aux Olympiques. Donc, d'avoir un ou possiblement deux athlètes à Rio, ce serait incroyable pour nous, c'est vraiment un but majeur pour notre organisation », a déclaré M. LeBlanc.

Pour une petite, ces résultats sont très encourageants, d'autant plus que plusieurs autres sont parvenus à atteindre les finales. C'est le cas de Grace Annear, de Hampton, qui a participé à la finale du 800 m, dans la même course que l'Olympienne et championne canadienne Melissa Bishop.

Annear, qui s'entraine en Colombie-Britannique, a terminé au 7e rang. Cette dernière contenait mal ses émotions lorsqu'elle a déclaré à quel point les jeunes du Nouveau-Brunswick peuvent aspirer à des compétitions nationales s'ils font tous les sacrifices nécessaires.

« Ce n'est pas parce que tu viens d'une petite place que tu ne peux pas être parmi les meilleures. Quand j'ai quitté le Nouveau-Brunswick, après le secondaire, je croyais que parce que j'étais néo-brunswickoise, j'étais automatiquement inférieure par rapport aux autres Canadiens et ce n'est pas vrai », a déclaré l'athlète de 23 ans.

Trois médailles, mais pas de JO pour Robichaud

Christel RobichaudAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Christel Robichaud

Photo : Radio-Canada/Antoine Trépanier

La spécialiste des lancers du disque, javelot et poids au paralympique, Christel Robichaud, repart d'Edmonton avec trois des quatre médailles pour le Nouveau-Brunswick.

Cette dernière a battu deux records personnels. Ces résultats sont d'autant plus impressionnants puisque Christel Robichaud n'était pas certaine de se présenter au Championnat national d'athlétisme, elle qui a été au repos forcé pendant quatre mois en raison d'une commotion cérébrale.

« Je suis vraiment contente. C'est seulement ma deuxième compétition cette année, donc je suis vraiment contente'', a déclaré l'athlète qui s'entraine à l'Université de Moncton.

Robichaud espère toujours être sélectionnée pour les Jeux olympiques, mais tout indique qu'elle ne sera pas en mesure de se qualifier. L'annonce de la délégation canadienne pour les Jeux paralympiques sera faite dans les prochaines semaines, voire les prochains mois.

Les critères pour les paralympiques sont particulièrement rigides et une délégation réduite se rendra à Rio en septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Sports