•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de Montréal abattu en pleine nuit à Ottawa

Des ambulanciers et des policiers au secours de la victime

La victime a succombé à ses blessures à l'hôpital

Photo : Stef Beaudoin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police d'Ottawa (SPO) confirme avoir lancé une enquête à la suite d'une fusillade qui a causé la mort d'un homme, tôt dimanche matin. Des résidents se disent inquiets à la suite de cet incident qui, selon eux, s'est déroulé dans un secteur relativement calme de la Basse-Ville.

Les faits se sont déroulés au 292, rue Saint-Andrew. La police d'Ottawa affirme avoir été appelée sur les lieux vers 3 h 55.

Les ambulanciers paramédicaux ont entamé sur place des manœuvres de réanimation sur la victime.

Tarique Léger, 19 ans, de Montréal, est décédé à Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tarique Léger, 22 ans, de Montréal, est décédé à Ottawa.

Photo : Facebook

Ce jeune homme, Tarique Léger, 19 ans, a été transporté à l'hôpital, mais les soins reçus n'ont pas pu le sauver. Sa mort a été constatée sur place.

L'enquête a été confiée à l'Unité des crimes majeurs du SPO. L'Unité des armes à feu et des bandes de rue pourrait, elle aussi, être mise à contribution.

Un de ses amis de la victime, joint sur Facebook, croit que la jalousie de certains membres de son entourage pourrait expliquer l'incident.

Un mort après une fusillade dans la Basse-Ville

Un secteur bouclé

Neuf meurtres ont eu lieu à Ottawa depuis le début de l'année, du jamais vu depuis 2013.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Neuf meurtres ont eu lieu à Ottawa depuis le début de l'année, du jamais vu depuis 2013.

Photo : ICI Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Un périmètre de sécurité a été érigé rue Saint-Andrew, entre la rue Rose et l'avenue King Edward.

Les autorités filtrent les allées et venues dans cette section. Des agents rencontrent aussi les voisins de la résidence où l'incident a eu lieu, afin de les interroger.

Les enquêteurs donnent, pour l'instant, peu d'information sur cette affaire. Ils ne disent pas si l'incident est lié aux gangs de rue ou s'ils recherchent un suspect.

Il s'agit de la 31e fusillade et du 9e homicide à se dérouler dans la capitale nationale depuis le début de l'année.

Des résidents inquiets

Des résidents du secteur à qui Radio-Canada a parlé affirment avoir entendu entre un et cinq coups de feu, suivis par des crissements de pneus.

Un témoin affirme avoir aussi été réveillé par des éclats de voix aux alentours de 4 h.

Bien que des incidents violents ne soient pas inhabituels dans la Basse-Ville, notamment aux abords du marché By, des résidents de la rue Saint-Andrew soutiennent que leur secteur était jusque-là épargné.

Ils décrivent cette partie du quartier comme étant calme, tranquille et sans histoire.

Certains affirment ne pas éprouver de craintes particulières, mais d'autres admettent ne pas se sentir en sécurité et envisagent même de déménager.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.