•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains propriétaires augmentent les loyers illégalement à Fort McMurray

Angelina Gionet et son mari ont été surpris par une augmentation de 500 $ du prix du logement qu'ils voulaient louer.

Angelina Gionet et son mari ont été surpris par une augmentation de 500 $ du prix du logement qu'ils voulaient louer.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Malgré l'interdiction d'augmenter le prix des logements à Fort McMurray qui a été déclarée par le gouvernement albertain après le feu de forêt, certains locataires voient leur loyer augmenter de plusieurs centaines de dollars.

La maison d'Angelina Gionet et de son mari a brûlé dans l'incendie de Fort McMurray. Le couple se dit heureux d'avoir pu trouver un nouveau logement à leur retour.

Ils ont décidé de sous-louer l'appartement d'une connaissance qui avait signé un bail de location pour 1350 $ par mois.

Mais l'affaire s'est corsée quand le propriétaire a exigé qu'un nouveau bail soit signé pour 1850 $ par mois, soit une augmentation de près de 40 %.

Feu de forêt à Fort McMurray

Angelina Gionet souligne qu'après la destruction de 2400 édifices par le feu de forêt en mai, les logements se font rares à Fort McMurray. « Tu n'en trouves pas de logements comme ça sur le pif. On est mal pris. Donc on l'a signé le contrat », explique-t-elle.

Depuis le 2 juin, une directive provinciale interdit aux propriétaires d'immeubles de la municipalité de Wood Buffalo d'augmenter le montant des loyers.

L'avocat Gérard Lévesque, qui représente le couple, exige que le propriétaire annule l'augmentation. « On ne peut pas profiter d'une occasion comme ça pour pénaliser davantage les gens », affirme-t-il.

L'avocat Gérard Lévesque se trouve dans un stationnement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'avocat Gérard Lévesque, qui représente Angelina Gionet et son mari, critique la décision de certains propriétaires d'augmenter le prix de leur logement.

Photo : Radio-Canada

Le directeur de la gestion des urgences de Wood Buffalo, Bob Couture, rapporte que d'autres situations semblables lui ont été communiquées au cours des dernières semaines, mais que la plupart ont pu être réglées à l'amiable.

Par contre, l'Unité d'enquête pour les consommateurs de Service Alberta a ouvert une dizaine de dossiers de plaintes par rapport à l'augmentation du coût des logements à Fort McMurray.

Le gestionnaire de l'appartement de Mme Gionet a refusé de commenter la situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Immobilier