•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une finale Raonic-Murray à Wimbledon

Andy Murray (gauche) et Milos Raonic (droite)

Andy Murray (gauche) et Milos Raonic (droite)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canadien Milos Raonic devra en découdre avec l'Écossais Andy Murray, dimanche, en finale du tournoi de Wimbledon.

Raonic (no 6) s'est qualifié pour la finale, vendredi matin, en battant Roger Federer (no 3) en cinq manches de 6-3, 6-7 (3/7), 4-6, 7-5 et 6-3.

La rencontre a duré plus de 3 heures 25 minutes. C'est la première fois que Raonic parvient ainsi en finale d'un tournoi du grand chelem après une première tentative infructueuse sur le même gazon londonien en 2014.

En récoltant une 3e victoire en 12 duels contre Federer, il devient le premier Canadien de l'histoire à atteindre la finale masculine en simple du vénérable tournoi. Autrement, avant lui, Eugenie Bouchard a fait les frais de la finale féminine en 2014, tandis que Daniel Nestor (2008 et 2009) et Vasek Pospisil (2014) ont gagné en double.

« Ce fut vraiment une incroyable remontée pour moi. J'ai eu du mal dans les troisième et quatrième manches. Il jouait de l'excellent tennis, mais j'ai trouvé une petite ouverture et j'ai réussi à finir le travail. Je dois maintenant mettre toute mon énergie pour gagner cette finale. John McEnroe m'a dit d'y aller et de tout laisser sur le court. J'y ai démontré beaucoup d'émotions. Je viens de connaître l'un des meilleurs matchs de ma carrière et cela a fait une grosse différence », a dit Raonic après son exploit.

Raonic est le premier non-Européen à atteindre la finale depuis l'Américain Andy Roddick en 2009. Il est aussi le premier à battre Federer, invaincu jusque-là en 10 présences en demi-finale.

Milos Raonic

Victoire de Milos Raonic : l'analyse de l'entraîneur Sylvain Bruneau

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Un duel épique

Raonic a connu un excellent début de match. Solide au service et combatif à souhait, il a brisé Federer dès le quatrième jeu pour passer en avant 3-1 et gagner la première manche en 32 minutes.

La deuxième manche a été nettement plus serrée. Les deux joueurs conservant l'avantage de leur service. À 5-4 et 0-40 en faveur de Federer, Raonic a relevé la tête.

En dépit d'une première balle soudainement beaucoup moins efficace, Raonic a sauvé quatre balles de manche pour forcer le jeu décisif.

Federer a été le premier à inscrire un point sur le service de l'autre pour faire 4-3. Ébranlé, Raonic a alors commis sa sixième double faute de la rencontre. Federer, qui n'en demandait pas tant, s'est emparé du bris d'égalité.

Même si son taux de premières balles en jeu est passé de 61 % à 73 %, les fautes directes ont continué de faire mal à Raonic.

On jouait depuis deux heures quand Raonic a cédé la troisième manche à la suite d'un autre bris ponctué d'une autre double faute dévastatrice.

Au moment où on le croyait mûr pour plier bagage, Raonic a retrouvé juste assez de hargne pour tenir tête à la légende qui se dressait devant lui.

À 5-4 Federer, Raonic s'est rebiffé pour signer trois jeux d'affilée et la quatrième manche.

Roger FedererAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Roger Federer

Photo : Getty Images / Adam Pretty

L'assaut final

Calme et pausé, Raonic a attaqué la manche ultime avec confiance, face à un Federer visiblement hypothéqué par ce deuxième marathon en l'espace de 48 heures.

Comme il l'avait fait en début de match, Raonic a brisé Federer pour faire 3-1.

Victime d'une vilaine chute, Federer a bien tenté de reprendre ses sens, mais en voyant le Canadien creuser l'écart à 4-1, le grand maître du gazon a lentement baissé pavillon devant les assauts et les coups de canon répétés de Raonic.

Raonic a terminé le match avec 23 as, 11 doubles fautes et 40 fautes directes. Heureusement, ses 75 coups gagnants et ses 38 points récoltés au filet ont largement contribué à sa victoire.

Andy MurrayAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Andy Murray

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Murray... encore!

En finale dimanche matin, nous aurons droit à un match revanche contre l'Écossais Andy Murray (no 2).

Dans l'autre demi-finale du jour, Murray a eu raison du Tchèque Tomas Berdych (no 10) en trois manches identiques de 6-3, 6-3 et 6-3.

Auteur de 5 bris de service en 10 occasions, Murray n'a commis que 8 fautes directes sur l'ensemble du match négocié en moins de deux heures.

Murray a maintenu un taux de 77 % de points inscrits avec sa première balle de service tout en ne concédant que 25 points à son rival en retour de service.

Le duel entre Murray, champion de 2013, et Raonic sera le 10e de l'histoire entre les deux joueurs qui se sont affrontés il y a à peine trois semaines en finale du Queen's.

Murray y avait alors décroché un 5e titre et une septième victoire contre Raonic.

L'Écossais participera à une troisième finale à Wimbledon en l'espace de cinq ans.

Les Williams en pole

Les soeurs Serena et Venus Williams se sont qualifiées pour la finale du double grâce à une victoire 7-6 (7/3), 6-4 sur l'Allemande Julia Görges et la Tchèque Karolina Pliskova.

Elles affronteront la Kazakhe Yaroslava Shvedova et la Hongroise Timea Babos pour tenter de remporter un sixième titre à Londres, le premier en quatre ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !