•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq policiers abattus lors d'un rassemblement à Dallas

La fusillade a éclaté en marge d'un rassemblement à Dallas, au Texas.

La fusillade a éclaté en marge d'un rassemblement à Dallas, au Texas.

Photo : LAURA BUCKMAN/AFP/Getty Images

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cinq policiers ont été tués par balles à Dallas, au Texas, et au moins six autres ont été blessés, lors d'un rassemblement d'appui à la communauté noire. Des centaines de personnes s'étaient rassemblées, jeudi soir, afin de dénoncer la mort de deux Afro-Américains abattus par les forces de l'ordre en moins d'une semaine.

Des dizaines de coups de feu ont retenti en fin de soirée et sonnaient comme des tirs d'arme semi-automatique, selon des témoins. Le service de police de Dallas indique qu'ils ont été tirés du haut d'un immeuble par deux tireurs embusqués.

Le chef du service de police, David Brown, a précisé en point de presse que 11 agents ont été touchés par balle et que 5 d'entre eux sont morts. Certains policiers seraient toujours dans un état critique.

Trois suspects arrêtés

Les autorités négocient toujours avec un suspect retranché dans un stationnement étagé. 

« Le suspect avec lequel nous sommes en train de négocier et qui a échangé des tirs avec nous au cours des 45 dernières minutes a dit à nos négociateurs qu'il y a des bombes partout dans le centre-ville », a ajouté David Brown.

Un autre individu, qui avait aussi échangé des tirs au même endroit avec les agents, a été arrêté. C'est dans cet échange qu'un onzième policier a été blessé. 

Un colis suspect a par ailleurs été trouvé sur place et est maintenant entre les mains de l'unité de désamorçage des explosifs. 

Les policiers ont également intercepté, avec un barrage routier, une voiture de marque Mercedes qui a quitté le centre-ville à toute vitesse, après qu'un homme y eut lancé un sac à motif de camouflage. Les deux occupants sont interrogés. 

Une personne d'intérêt, dont le corps policier avait publié la photo, s'est pour sa part rendue aux autorités. Il n'aurait rien à voir avec la fusillade. 

Le chef David Brown ignore si d'autres individus étaient impliqués dans l'organisation de cette attaque, dont les motifs demeurent flous. 

Dallas en mode urgence

Les protestataires réunis au centre-ville se sont rapidement dispersés pour se mettre à l'abri dès que les premiers coups de feu ont été entendus.

Les transports en commun ont été fermés. Une bonne partie du centre-ville a également été bouclée. L'aviation civile a même restreint les vols au-dessus de Dallas.

La communauté noire de Dallas s'était rassemblée pour protester contre la brutalité policière.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La communauté noire de Dallas s'était rassemblée pour protester contre la brutalité policière.

Photo : LAURA BUCKMAN/AFP/Getty Images

Manifestation à New York

Par ailleurs, une douzaine de personnes ont été arrêtées à Times Square à New York pendant une autre manifestation dénonçant la mort de deux Afro-Américains cette semaine au Minnesota et en Louisiane. Les deux hommes noirs ont été tués par des policiers blancs.

Plusieurs manifestations avaient été organisées à travers les États-Unis jeudi.

Avec les informations de CNN, Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !