•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes Autochtones au cœur de la réconciliation avec le gouvernement

Deux jeunes de la communauté pendant un rite pratiqué avec de l'encens de sauge dans le but de clarifier l'esprit.

Photo : Radio-Canada/Christine Charest

Radio-Canada

La jeunesse autochtone portera le projet de réconciliation avec le gouvernement, croit le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak, qui a lancé la campagne « En route vers Niagara » jeudi matin à Lower Fort Garry.

Un reportage de Christine CharestTwitterCourriel

 Ce sont eux qui ont répondu à l'appel lancé pour la campagne. Des jeunes éduqués et impliqués dans la communauté et nous croyons qu'ils permettront de changer les choses. 

Derek Nepinak, grand chef, Assemblée des chefs du Manitoba

Une quarantaine de personnes, dont de nombreux jeunes et enfants, ont pris place à bord d'un autocar en direction de Niagara Falls. Ce lieu a une portée symbolique pour la communauté qui souhaite sensibiliser ses membres à l'essence des premiers traités.

Plus spécialement, la communauté souhaite souligner l'esprit de collaboration de la Proclamation royale, confirmée à Niagara Falls en 1764, qui reconnaissait la souveraineté et l'égalité des citoyens autochtones.

Des jeunes sur leur départ pour Niagara FallsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des jeunes sur leur départ pour Niagara Falls

Photo : Radio-Canada/Christine Charest

La campagne constitue la première étape vers le rétablissement de relations plus saines et égalitaires avec le gouvernement fédéral que souhaite l'Assemblée des chefs du Manitoba.

Si certains membres de la communauté croient qu'il faut abolir la Loi sur les Indiens pour y parvenir, le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba entrevoit une autre avenue.

 L'implantation des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada combinées à celles de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones pourrait permettre d'y arriver.

Derek Nepinak, grand chef, Assemblée des chefs du Manitoba
Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek NepinakAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak

Photo : Radio-Canada/Christine Charest

De son côté, l'expert en droit autochtone de l'Université d'Ottawa Sébastien Grammond croit que l'avenue la plus prometteuse serait de poursuivre les négociations en vue de l'autonomie gouvernementale avec les peuples autochtones qui le souhaitent.

Ces négociations-là quand elles aboutissent, elles ont pour effet de mettre de côté la loi sur les Indiens et de la remplacer par un régime plus moderne qui peut permettre d'assurer un développement économique et qui aura été accepté par la Première Nation en cause.

Sébastien Grammond, expert en droit autochtone, Université d'Ottawa

En route vers Niagara Falls, le groupe s'arrêtera dans plusieurs communautés afin d'y faire des présentations dans le cadre de cérémonies visant à sensibiliser les citoyens.

« Les cérémonies et la spiritualité seront les fondements de notre travail pour nous assurer que nous l'accomplissons correctement au sein de chacun des groupes », assure le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Autochtones