•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier service de placement en famille d'accueil pour les jeunes LGBT au Canada

De gauche à droite: Chad Craig, Lucas Medina, Jessica Perkins, de l'organisme Five / Fourteen.
De gauche à droite: Chad Craig, Lucas Medina, Jessica Perkins, de l'organisme Five / Fourteen. Photo: Radio-Canada/Edith Drouin
Radio-Canada

Les jeunes qui s'identifient comme lesbiennes, gais, bisexuels et trans peuvent désormais trouver une famille d'accueil par l'entremise d'un service de placement qui leur est dédié. L'agence, située à Windsor, travaille avec les services d'aide à l'enfance de la province. Sa mission consiste à recruter des familles permettant aux jeunes LGBT de s'épanouir.

Un texte d'Édith DrouinTwitterCourriel

Lucas Medina, le directeur général de l'organisation Five/Fourteen, a lui-même fait l'expérience du système d'accueil en Ontario. C'est ce qui l'a poussé à créer l'agence.

À huit ans, Lucas Medina a été placé dans une famille fondamentaliste religieuse. Sa mère adoptive était ouvertement homophobe, ce qui a poussé le jeune homme à cacher son identité sexuelle. 

J'ai grandi dans une maison où j'ai été battu, brûlé avec des cigarettes, affamé. Quand tu vis quelque chose comme ça et qu'après, tu es finalement en sécurité, tu fais tout ce que tu peux pour garder ce que tu as, et si ça veut dire cacher qui tu es, alors tu dois le faire.

Lucas Medina, directeur général de Five/Fourteen

Le fondateur de Five/Fourteen se souvient même d'avoir été forcé de prier alors qu'ils traversaient la rue Church, à Toronto, pour être protégé contre « les déviants et les pédophiles ».

Lorsque sa mère a appris qu'il était homosexuel, elle lui a dit qu'il pouvait rester comme locataire, mais qu'il ne faisait plus partie de sa famille.

À l'époque, le jeune homme avait rencontré plusieurs personnes dans la même situation. Il constate que le système n'a pas changé depuis.

Servir une population invisible

Une partie du problème, selon le directeur général de l'organisation, c'est qu'il n'existe aucune donnée sur le nombre de jeunes LGBT qui font partie du système ontarien. Ce nombre serait d'environ 20 % selon une étude américaine, ce qui équivaut à environ 3400 jeunes en Ontario.

C'est pourquoi Five/Fourteen cherche à recruter des familles qui les acceptent et à leur donner une formation qui inclut aussi des notions de diversité culturelle.

Ces jeunes ont besoin de familles où ils ne sont pas que tolérés, mais aussi appuyés.

Chad Craig, directeur des opérations pour Five/Fourteen

Les services de l'organisme seront bilingues.

Le couple que Lucas forme avec Chad Craig a déménagé de Toronto à Windsor spécialement pour fonder Five/Fourteen. Ils espèrent placer la majorité des jeunes qui participeront au programme à Windsor, peu importe leur région d'origine, notamment parce que la communauté est ouverte, que le coût de la vie est bas et parce qu'il sera plus facile d'obtenir des services adaptés à ces jeunes s'ils sont plus nombreux au même endroit.

Les trans seront toutefois dirigés vers Ottawa et Toronto, où les services médicaux appropriés existent.

Le fonctionnement de l'agence est maintenant financé par le gouvernement provincial. Sa création a toutefois été possible grâce au soutien financier d'un membre de la communauté LGBT de Toronto, Brian Cartwright.

Recruter des familles LGBT

L'organisme a obtenu son permis du gouvernement provincial il y a deux semaines et, déjà, 25 familles de la région se sont manifestées. 

Chad Craig et Lucas Medina sont conscients de la pénurie de familles d'accueil qui existe à l'échelle provinciale.

Ils comptent toutefois contourner ce problème en faisant appel aux couples LGBT.

Les organismes d'aide à l'enfance ont pris beaucoup de temps avant d'approcher les parents de même sexe, et ils n'ont jamais même considéré ou voulu placer des jeunes LGBT avec des membres de leur propre communauté.

Lucas Medina

Ils connaissent d'ailleurs plusieurs couples de même sexe qui se sentent maintenant plus à l'aise de devenir famille d'accueil avec leur organisme.

Plusieurs organismes d'aide à l'enfance sont catholiques en Ontario.

Nord de l'Ontario

Société