•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude albertaine démontre l'efficacité du vaccin contre le VPH

Une étude albertaine démontre l'efficacité du vaccin contre le VPH dans la prévention du cancer du col de l'utérus.
Une étude albertaine démontre l'efficacité du vaccin contre le VPH dans la prévention du cancer du col de l'utérus. Photo: CBC
Radio-Canada

Une étude menée par l'Université de Calgary démontre que les jeunes femmes qui ont reçu le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) étaient moins susceptibles d'avoir des cellules anormales sur le col de l'utérus.

Les femmes qui ont été immunisées contre le VPH durant l'enfance auraient 50 % moins de chances d'avoir sur le col de l'utérus des cellules anormales qui peuvent se développer en cellules cancéreuses, révèle l'étude.

Le VPH et le cancer du col de l'utérus

  • La majorité des femmes qui développent un cancer du col de l'utérus ont déjà souffert d'une infection au VPH.
  • Le VPH représente en fait 100 types différents de virus apparentés et environ 40 d'entre eux peuvent être transmis sexuellement.
  • Environ 1500 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer du col de l'utérus en 2015.

Source : Société canadienne du cancer

« Notre recherche démontre que le vaccin contre le VPH est très efficace en ce qui a trait à la réduction des cellules anormales du col de l'utérus et particulièrement contre celles qui peuvent devenir cancéreuses », explique Dr Huiming Yang, auteur principal de l'étude, publiée lundi dans le Canadian Medical Association Journal.

L'étude du Dr Yang, directeur médical des programmes de dépistage au ministère de la Santé de l'Alberta, a aussi montré que trois doses du vaccin, plutôt que deux, semblaient offrir une meilleure protection.

De plus, les résultats de l'étude indiquent que les femmes qui ont été immunisées contre le VPH ont plus tendance à subir des tests de dépistage, réduisant ainsi la probabilité que des cellules deviennent cancéreuses. 

Selon le Dr Yang, d'autres recherches sont nécessaires afin de déterminer les doses optimales de vaccination ainsi que la fréquence des tests de dépistage. 

Deux vaccins contre le VPH sont approuvés par Santé Canada, soit Gardasil et Cervarix.

Le premier protège contre quatre types de virus qui causent le cancer du col de l'utérus ainsi que les verrues génitales et le deuxième protège contre les deux types de virus qui sont le plus souvent reliés à un diagnostic de cancer.

Avec les informations de CBC

Alberta

Santé