•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle hausse du prix des aliments dans le monde

Pains, biscottes et autres produits céréaliers.

Pains, biscottes et autres produits céréaliers.

Photo : iStock / iStock/Rosette Jordaan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour le cinquième mois de suite, les prix alimentaires mondiaux ont augmenté en raison de la hausse du prix des denrées de base comme le sucre, a annoncé l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'agence onusienne rapporte par ailleurs que le mois de juin 2016 a enregistré la plus forte hausse mensuelle des quatre dernières années.

Ces données sont calculées à l'aide de l'indice des prix de la FAO, un indicateur qui mesure l'évolution mensuelle d'un panier de denrées composé de céréales, de graines oléagineuses (arachide, sésame, soja, etc.), de produits laitiers, de viandes et de sucre. Il a atteint 163,4 points en juin, contre 156,7 en mai, ce qui représente une hausse de 4,2 % en un mois. Il s'agit néanmoins d'une baisse de 1 % par rapport à la même période, l'année dernière.

Les pluies torrentielles qu'a connues le Brésil, en raison du phénomène El Nino, ont affecté la culture sucrière du pays, qui est considéré comme le plus grand producteur et exportateur mondial de sucre. Les impacts de cette baisse de production nationale se sont fait sentir à l'échelle internationale puisqu'ils ont causé une hausse de 14,8 % du prix du sucre en un mois.

Les conditions météorologiques difficiles ont également compliqué la culture céréalière au Brésil, affectant globalement la valeur des produits céréaliers. L'indice des prix des céréales a augmenté de 2,9 % de mai à juin, en raison de la rareté des produits issus de la culture du maïs notamment.

Les produits laitiers et la viande ont aussi connu des hausses de prix substantielles le mois dernier, leurs indices s'élevant à 7,8 % et 2,4 % respectivement. 

Seul répit pour les importateurs et les consommateurs, le prix des huiles végétales, qui affiche quant à lui une baisse de 0,8 % par rapport à mai.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !