•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quatrième policier jugé pour la mort de Freddie Gray

Le lieutenant Brian Rice

L'officier de la police de Baltimore Brian Rice subit son procès aujourd'hui à la suite de la mort de Freddie Gray en avril 2015.

Photo : La Presse canadienne / Jerry Jackson

Radio-Canada

Le plus haut gradé des six policiers de Baltimore accusés à la suite de la mort de Freddie Gray s'amorce aujourd'hui au Maryland. Le lieutenant Brian Rice, 42 ans, est le quatrième policier impliqué dans l'affaire à subir son procès, alors qu'aucun des trois premiers n'a été reconnu coupable de quoi que ce soit.

M. Rice est accusé d'homicide involontaire, d'assaut et de négligence criminelle ayant mis la vie d'autrui en danger et de deux chefs d'inconduite dans l'exercice de ses fonctions.

Le policier a choisi de subir son procès devant un juge seul.

Rice est l'officier qui a ordonné au policier Edward Nero et à un autre policier en vélo de poursuivre Freddie Gray. Le jeune homme noir de 25 ans avait pris la fuite sans raison apparente devant les policiers, dans un secteur de la ville où le taux de criminalité est élevé.

Les procureurs allèguent que l'officier Rice a contrevenu à la procédure en omettant de boucler la ceinture de sécurité de Freddie Gray au moment de le placer dans le fourgon cellulaire. Menotté sans avoir été attaché, Freddie Gray a eu le cou brisé lors de son transport en fourgon cellulaire. Il est mort une semaine après son arrivée à l'hôpital.

Le juge Barry Williams, qui a entendu la cause des collègues de M. Rice, a déjà acquitté Caesar Goodson fils et Edward Nero, alors qu'un autre, William Porter, doit être jugé de nouveau à la suite d'une impasse au sein du jury dans un premier procès qui a eu lieu en décembre dernier.

L'affaire Freddie Gray a provoqué un débat national sur la mort de plusieurs Afro-Américains non armés aux mains de la police américaine dans des villes comme New York, Cleveland et Ferguson. Sa mort a provoqué des émeutes et des manifestations à Baltimore, une ville de 620 000 habitants à majorité noire.

Une murale en l'honneur de Freddie GrayAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ume murale à la mémoire de Freddie Gray a été dessinée à l'intersection où il a été arrêté.

Photo : La Presse canadienne / Patrick Semansky

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International