•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise De Beers déménage son siège social canadien à Calgary

Chargement de l’image

Le géant du diamant De Beers déménage son siège social au Canada vers l'ouest du pays.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le géant sud-africain du diamant De Beers déménagera son siège social de Toronto à Calgary.

L'entreprise dit vouloir se rapprocher de ses mines des Territoires du Nord-Ouest. Elle installera ses locaux sur le site de l'aéroport de Calgary.

Le choix de Calgary s'est imposé en raison de la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée, du taux de rétention des employés, des coûts relativement faibles et de son réseau d'infrastructures logistiques.

« Nous avons considéré beaucoup d'options au Canada », affirme Kim Truter, directeur général de De Beers Canada. « Calgary l'a remporté, surtout pour l'aspect logistique, parce que Calgary est la capitale logistique du Canada », dit-il.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De Beers installera son siège social à l'aéroport de Calgary.

Photo : Geneviève Normand/Ici Radio-Canada

Déménagement bienvenu

Il est rare de voir une entreprise basée à Toronto déménager à Calgary. Le déménagement sera d'autant plus bienvenu qu'il se produit durant une période de ralentissement économique, tandis que plus de 20 % des espaces de bureaux du centre-ville sont vides.

Mary Moran, présidente du groupe Calgary Economic Development, croit que la décision de De Beers incitera d'autres entreprises à considérer sérieusement un déménagement à Calgary.

« C'est très important », affirme-t-elle. « Nous sommes une ville qui a des liens partout dans le monde, nous avons une main-d'oeuvre hautement qualifiée, qui a de l'expérience dans l'exploration [minière, pétrolière et gazière]. »

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mine de Snap Lake, dans les Territoires du Nord-Ouest, a été fermée par De Beers.

Photo : Chambre des mines des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut

Certaines personnes récemment mises à pied dans l'industrie pétrolière et gazière pourraient ainsi trouver un nouvel emploi chez De Beers.

De Beers possède trois mines au Canada : une dans le nord de l'Ontario et deux dans les Territoires du Nord-Ouest.

L'entreprise a fermé sa mine de Snap Lake, dans les Territoires du Nord-Ouest, mais devrait ouvrir cette année l'important projet Gahcho Kué, à environ 280 km au nord-est de Yellowknife.

De Beers emploie environ 1300 personnes au pays, après avoir procédé à quelque 750 mises à pied au cours de la dernière année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !