•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kilburn Hall restera un centre de détention ouvert

Le centre correctionnel pour jeunes Kilburn Hall

Le centre correctionnel pour jeunes Kilburn Hall

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

La Saskatchewan a affirmé que le Kilburn Hall de Saskatoon restera un centre où les jeunes sont détenus derrière des portes qui ne sont pas verrouillées, et ce, quelques jours après qu'une adolescente qui s'en était enfuie eut été accusée du meurtre d'un bébé.

« Je ne crois pas que c'est lié à l'établissement lui-même », affirme Drew Wilby, directeur administratif au ministère de la Justice.

Le gouvernement avance toutefois qu'il examinera le dossier. Il tentera notamment de comprendre comment une adolescente qui purgeait une peine à Kilburn Hall a pu quitter le centre et possiblement commettre un meurtre, a expliqué M. Wilby.

Rappel des faits

Tôt samedi matin, une adolescente de 16 ans s'est enfuie du centre correctionnel Kilburn Hall. Des employés du centre ont vu la jeune fille quitter l'établissement et ont immédiatement contacté le service de police de Saskatoon.

Vers 7 h dimanche, les policiers se sont rendus à un domicile de Waterloo Crescent où ils ont trouvé un bébé blessé. Celui-ci est mort plus tard à l'Hôpital royal universitaire.

L'adolescente a ensuite été arrêtée et fait face à une accusation de meurtre non prémédité et d'évasion d'une garde légitime.

Dans cet examen, la province se penchera également sur les antécédents de l'adolescente. Quand elle s'est enfuie, la jeune fille, qui ne peut être identifiée en vertu de son âge, était détenue en raison d'une condamnation pour voie de fait, incendie criminel et introduction par effraction reçue en décembre 2015.

La province souhaite entre autres s'entretenir avec des juges afin d'avoir une meilleure compréhension de ce que signifie une détention en milieu ouvert.

Comment fonctionne une détention en milieu ouvert?

Un détenu qui purge une peine en milieu ouvert a le droit de sortir pour aller à l'école ou travailler. Il doit retourner au centre le soir pour y passer la nuit.

Un juge condamne un jeune à purger une peine en milieu ouvert lorsqu'il recherche un équilibre entre une détention et des travaux communautaires.

Le personnel de ces centres ne peut intervenir physiquement sur un détenu qui tente de quitter le centre. Il est cependant formé à dialoguer avec les jeunes, afin que ceux-ci ne contreviennent pas aux conditions imposées par un juge en quittant le centre lorsqu'ils n'y sont pas autorisés.

Dans le cas de l'adolescente de 16 ans, le personnel n'a pas eu la possibilité de lui parler puisqu'elle est sortie par une porte de secours.

Au total, neuf cas de jeunes ayant quitté l'établissement sans autorisation ont été répertoriés au centre Kilburn Hall depuis le début de l'année.

Des résidents critiquent la province

Bien que la plupart des résidents du quartier où est situé le Centre correctionnel Kilburn Hall ne s'inquiètent pas pour leur sécurité, ils mettent en cause la décision de la province de fermer le Centre Yarrow Youth Farm.

Ce centre correctionnel pour jeunes a été fermé en 2015, de sorte que les jeunes contrevenants qui y logeaient ont été transférés notamment au Centre correctionnel Kilburn Hall.

Saskatchewan

Justice et faits divers