•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin du ramadan célébrée à Québec

Des musulmans prient au Stade Telus de l'Université Laval.

Des musulmans prient au Stade Telus de l'Université Laval.

Photo : Radio-Canada/Jean-François Nadeau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 2000 musulmans de la région se sont réunis au stade Telus de l'Université Laval, mercredi matin, pour célébrer la fin du ramadan. La fête d'Aïd el-Fitr est l'une des journées les plus importantes de l'année pour la communauté musulmane.

La journée a commencé tôt ce matin par des prières.  « C'est la fête du pardon. Tout le monde s'embrasse et se pardonne. C'est la journée de la paix et de la prière », illustre le président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Yangui.

Le ramadan est une longue période de jeûne pour les musulmans. Pendant un mois, les fidèles ne peuvent pas manger, boire ou avoir de relations sexuelles de la levée du jour jusqu'au coucher du soleil.

Les célébrations entourant la fin du ramadan peuvent durer jusqu'à trois jours pour visiter la parenté, partager un bon repas et échanger des voeux.

Deux musulmans assistent à la fête d'Aïd el-Fitr au Peps de l'université Laval.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Deux musulmans assistent à la fête d'Aïd el-Fitr au Peps de l'université Laval.

Photo : Radio-Canada

Le ministre fédéral Jean-Yves Duclos était présent mercredi matin pour dire que le Canada est une terre d'accueil.

« J'étais heureux d'être ici pour souligner à quel point nous partageons tous les mêmes valeurs d'accueil, d'ouverture et de paix. »

L'imam qui présidait la cérémonie a lui aussi tenu à lancer un message d'unité. Il a rappelé l'importance de préserver la sécurité et la paix au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !