•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pilotes canadiens au secours de scientifiques en Antarctique

Sauvetage en Antarctique
Radio-Canada

Six courageux employés de la compagnie aérienne Kenn Borek Air, basée à Calgary, ont bravé des conditions difficiles pour transporter deux personnes malades vers un centre de soin en Antarctique.

Des membres de l'équipage sont revenus mardi sur l'opération de sauvetage qui s'est déroulée en juin.

Deux avions Twin Otter de l'entreprise sont partis de Calgary le 14 juin pour venir en aide à deux personnes malades de la base antarctique Amundsen-Scott. Il n'y a généralement pas de vols en provenance et en partance de cette station de février à octobre en raison des températures extrêmement froides et de la noirceur de la nuit polaire.

Les appareils sont arrivés deux jours plus tard à Punta Arenas, au Chili, où un blizzard a reporté leur départ vers l'Antarctique.

Le 20 juin, ils ont quitté le Chili pour la base britannique de Rothera, en Antarctique, un vol d'un peu plus de cinq heures. Le lendemain, l'un des deux appareils a effectué le vol d'environ neuf heures entre la station Rothera et la base américaine Amundsen-Scott, située au pôle Sud.

Le pilote Wally Dobchuk affirme que les conditions météorologiques avaient commencé à se détériorer à leur départ de Rothera. « Nous sommes partis juste à temps », dit-il.

Durant le vol, le pilote affirme que lui, son copilote Sébastien Trudel et le mécanicien Mike McCrae passaient le temps en chantant la chanson The Lion Sleeps Tonight (qu'on entend entre autres dans le film Le Roi lion). « Nous ne pouvions nous rappeler que de deux couplets, mais nous l'avons chantée pendant deux des neuf heures qu'a duré le vol », raconte-t-il, en riant.

Le pilote Wally Dobchuk et le copilote Sébastien Trudel racontent leur opération de sauvetage en Antarctique.Le pilote Wally Dobchuk et le copilote Sébastien Trudel racontent leur opération de sauvetage en Antarctique. Photo : Radio-Canada Alberta

Comme il n'y a pas de tarmac près de la base Amundsen-Scott, l'équipage a dû atterrir dans la noirceur, sur la neige compacte. « Tout ce que nous avions c'était la lumière de la lune réfléchie sur la neige », explique le copilote, Sébastien Trudel.

Après l'atterrissage, les membres de l'équipage ont eu droit à un peu de repos et à un repas cuisiné sur place. « Le cuisinier, rien de moins, nous a cuisiné un bon steak de bison », se rappelle Wally Dobchuk.

Le lendemain, ils ont réchauffé les moteurs durant deux heures, ont fait monter les deux personnes malades à bord et sont repartis vers la base de Rothera. L'équipage de l'autre avion, resté sur la base britannique, a ensuite transporté les patients vers le Chili.

Quelques jours après leur retour à Calgary, les six membres de l'équipe affirment que, s'ils devaient refaire l'aventure, ils y retourneraient volontiers.

Les six membres d'équipage qui ont participé à l'opération de sauvetage médical en Antarctique.Les six membres d'équipage qui ont participé à l'opération de sauvetage médical en Antarctique. Photo : Radio-Canada Alberta

Alberta

Antarctique