•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre d'un bambin à Saskatoon : l'ado accusée s'était échappée d'un centre de détention

Drew Wilby.
Des employés ont vu la jeune fille quitter le centre, selon Drew Wilby, directeur administratif au ministère de la Justice. Photo: Radio-Canada/Dominique Brunet-Vaudrin
Radio-Canada

L'adolescente de 16 ans accusée du meurtre d'un bambin dimanche à Saskatoon aurait commis ce crime alors qu'elle venait de s'échapper du centre correctionnel pour jeunes Kilburn Hall.

Quand elle s'est enfuie, la jeune fille, qui ne peut être identifiée en vertu de son âge, était en détention au centre correctionnel pour jeunes à Saskatoon en raison d'une condamnation pour voie de fait, incendie criminel et introduction par effraction reçue en décembre 2015.

L'adolescente s'est échappée vers 0 h 45 samedi, selon des informations fournies par le directeur administratif du ministère de la Justice, Drew Wilby. Des employés du centre ont vu la jeune fille quitter l'établissement et ont immédiatement contacté le service de police de Saskatoon, ajoute la province.

Une version précédente de ce texte déclarait que la jeune fille s'était enfuie du centre correctionnel pour jeunes Killburn Hall à 1 h 45 samedi matin. La province s'est ravisée en indiquant que la jeune s'était enfuie à 0 h 45.

Vers 7 h dimanche, les policiers se sont rendus à un domicile de Waterloo Crescent. Ils y ont trouvé la jeune victime, qui est morte de ses blessures à l'Hôpital royal universitaire.

Les policiers n'ont pas révélé l'âge du garçon ni de quelle façon il a été tué. Selon eux, l'accusée n'a pas de lien avec lui.

L'adolescente a été arrêtée et replacée en détention ailleurs. Elle s'était évadée une première fois du centre pour jeunes Killburn Hall en février 2016, selon la province.

La jeune accusée se trouvait en milieu ouvert au centre Kilbrun Hall, ce qui signifie que les détenus y sont forcés d'y rester selon la loi, mais que les portes ne sont pas verrouillées. Les jeunes peuvent donc quitter le centre à tout moment. Toutefois, toute sortie sans autorisation est sujette à une infraction additionnelle.

L'adolescente a comparu mardi matin pour faire face à une accusation d'évasion d'une garde légitime. Lundi elle avait comparu pour faire face à une accusation de meurtre non prémédité.

Au total, neuf cas où des jeunes ont quitté l'établissement sans autorisation ont été répertoriés au centre Kilburn Hall depuis le début de l'année.

Saskatchewan

Justice et faits divers