•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert à la valorisation de biomasse à la scierie de Parent

scierie-parent-remabec
Scierie Arbec Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Groupe Rémabec obtient une subvention de 3 millions de dollars du gouvernement du Québec pour valoriser la biomasse forestière sur le site de la scierie Parent, à La Tuque. L'objectif est de produire du biocombustible qui permettra notamment de remplacer le mazout. Le projet est évalué à 7,2 millions de dollars.

Le projet sera réalisé par Pyrobiom Énergies inc., une division du Groupe Rémabec, avec l'aide d'Arbec usine Parent qui fournira les résidus forestiers. L'idée de valoriser ces résidus est évoquée depuis des années à La Tuque.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles , Pierre Arcand, a fait l'annonce de ce financement lundi à La Tuque, en compagnie de la ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette, Julie Boulet.

Il s'agit d'un projet de démonstration, afin de tester cette technologie qui pourrait, à terme, permettre des réductions de gaz à effet de serre de l'équivalent d'environ 24 350 tonnes de CO2 annuellement dans la province, selon le gouvernement du Québec.

La valorisation des sous-produits du sciage est devenue un élément essentiel de la compétitivité de notre secteur.

Réjean Paré, président et chef des opérations du Groupe Rémabec

Le Groupe Rémabec se félicite de la diversification de ses activités et affirme que cela aura un impact positif sur les travailleurs. Le projet permet « d'emprunter la voie de la longévité et de consolider des centaines d'emplois dans la Haute-Mauricie », indique le président et chef des opérations du Groupe Rémabec, Réjean Paré.

En plus d'investir dans ce projet, le Groupe Rémabec consacrera une somme de 2,5 millions de dollars à la construction, à Parent, d'une résidence qui pourra loger jusqu'à 100 employés.

Définition du projet :
Le projet de démonstration prévoit la construction d'une unité de transformation de biomasse ligneuse résiduelle pour produire de l'huile pyrolytique, du biocharbon ainsi que du gaz de synthèse. L'huile pyrolytique est destinée à une clientèle industrielle qui pourra remplacer efficacement sa consommation de mazout lourd d'origine pétrolière par une énergie renouvelable produite à partir de la matière ligneuse résiduelle, essentiellement d'origine forestière. Le biocharbon et le gaz de synthèse seront quant à eux utilisés pour les besoins opérationnels de l'unité de production.
Source : Gouvernement du Québec

Mauricie et Centre du Québec

Industrie forestière