•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 800 000 $ pour favoriser l'intégration d'immigrants à Gatineau

Des images de la collecte de dons pour les réfugiés syriens à l'édifice de la Fonderie, à Gatineau.

Photo : ICI Radio-Canada/Claudine Richard

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec et la Ville de Gatineau ont annoncé, lundi après-midi, un investissement de 831 044 $ pour accueillir et soutenir les personnes immigrantes à Gatineau.

L'annonce a été faite à la Maison du citoyen en présence de la ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI), Kathleen Weil, de la ministre de la Justice et ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, et du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Le gouvernement du Québec investira 125 000 $ des 831 044 $ annoncés. La Ville de Gatineau fournira le reste et redistribuera le tout aux organsimes d'accueil et d'intégration des immigrants.

Cette entente est valide du 1er janvier 2016 au 31 mars 2017.

Ce nouvel investissement permettra à la Ville de Gatineau ainsi qu'à ses partenaires de mieux encadrer les nouveaux arrivants en leur fournissant les outils nécessaires à leur intégration.

Depuis décembre dernier, 27 580 réfugiés syriens sont arrivés au Canada. Plus de 5000 réfugiés sont arrivés au Québec en 2015 et 2016, et Gatineau a accueilli 213 
réfugiés.

« Grâce à cette entente, nous nous donnons collectivement les moyens de nous assurer que les personnes immigrantes continuent de contribuer à la prospérité du Québec et de ses régions ainsi qu'à la vitalité du français », a dit la ministre Weil dans un communiqué de presse.

« Gatineau est une importante ville d'adoption par les personnes immigrantes au Québec. Elle possède une longue tradition d'accueil, d'intégration et de rapprochement interculturel et de partenariat avec le MIDI », a quant à lui affirmé, dans ce même communiqué, le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

À titre d'exemple, la Ville de Gatineau a octroyé en 2015-2016 une somme de 5000 $ à Accueil-Parrainage Outaouais pour le transport des réfugiés et des dons de biens.

En plus de prêter l'entrepôt de l'édifice de La Fonderie, la Ville a également consacré 1500 $ à la gestion des journées de collecte.

Pas de statut particulier en immigration

La couverture du mémoire sur l'immigration, présenté par la Ville de Gatineau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du mémoire sur l'immigration, présenté par la Ville de Gatineau.

Photo : Ville de Gatineau

En février 2015, la Ville de Gatineau par l'entremise de la conseillère Mireille Apollon, avait demandé un statut particulier en immigration pour, justement, faciliter la reconnaissance des diplômes étrangers et aider leurs détenteurs à se trouver un emploi selon leurs compétences.

La ministre de l'Immmigration, Kathleen Weil, a imposé une fin de non-recevoir à cette demande.

Service Intégration Travail Outaouais (SITO), qui dit avoir trouvé de l'emploi à presque 300 personnes immigrantes, l'an dernier, soutient qu'il est du devoir du gouvernement du Québec d'assouplir les critères d'évaluation des diplômes étrangers.

Le SITO soutient aussi que Québec devrait permettre l'exercice d'une profession même si les compétences acquises ailleurs ne sont pas toutes reconnues.

La ministre Weil affirme que cela n'est pas de son ressort et que cela relève plutôt des ordres professionnels. Kathleen Weil précise, toutefois, que des aspects de l'entente entre Québec et Gatineau jumelés à la nouvelle réforme de l'immigration pourraient contenir des éléments qui tiennent davantage compte des diplômes étrangers.

Avec les informations du journaliste Michel-Denis Potvin

Ottawa-Gatineau

Nouveaux arrivants