•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anticosti : Greenpeace s'inquiète du pompage d'eau pour la fracturation

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti

Exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec autorise le prélèvement de plus de 30 millions de litres d'eau dans les rivières d'Anticosti. L'eau servira à la réalisation de trois forages exploratoires prévus cet été, et pour lesquels le feu vert a été accordé le 16 juin dernier par le ministère de l'Environnement. 

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les installations de Pétrolia sur l'île d'Anticosti

Des écologistes inquiets des forages sur Anticosti

Photo : Radio-Canada

La société en commandite Hydrocarbures Anticosti, dont Québec est actionnaire, veut ainsi définir la cible d'une première fracturation hydraulique, prévue en 2017. Cette technique consiste à injecter dans le sous-sol de l'eau mélangée avec des produits chimiques, pour en extraire le gaz et le pétrole.

L'eau sera puisée dans des rivières qui abritent une population de saumon, que le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada considère en voie de disparition.

Greenpeace Canada estime que la fracturation hydraulique présente de grands risques environnementaux, notamment pour les mammifères marins, mais aussi pour le saumon.

Patrick Bonin, responsable Climat-Énergie pour Greenpeace Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Bonin, responsable Climat-Énergie pour Greenpeace Canada.

Photo : ICI Radio-Canada

On va prélever de l'eau dans des rivières qui à certains moments sont à faible débit. Donc, il y a un stress potentiel supplémentaire sur les saumons, et ça, on n'en veut pas quand ils sont en voie de disparition.

Patrick Bonin, Greenpeace Canada

Sur la Côte-Nord, le maire d'Anticosti, la MRC et les communautés innues s'opposent fortement au projet. Ils ont créé une coalition le 20 mai dernier pour dénoncer les travaux de forage sur l'île. 

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le saumon menacé à Anticosti - Entrevue avec Luc Noël et Sylvain Archambault

L'indignation est toujours palpable, comme le laisse entendre le préfet de la Minganie.

C'est abominable d'avoir donné cette permission-là, d'autant plus que la base, les prémisses à ce prélèvement qui sont l'étude géologique n'ont pas été faites.

Luc Noël, préfet, MRC de la Minganie
Coalition des élus de la Côte-Nord à AnticostiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Coalition des élus de la Côte-Nord à Anticosti

Pour sa part, la députée du Parti québécois de Duplessis, Lorraine Richard, estime qu'il faut aller de l'avant pour finalement déterminer le potentiel gazier et pétrolier de l'île.

Un texte de Louis Garneau, avec les informations de Charles Alexandre Tisseyre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec