•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ça caquette à Mont-Joli!

Téléjournal, 29 octobre 2015

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La municipalité de Mont-Joli a adopté ce printemps un règlement qui permet à ses résidents de faire l'élevage de poules. Depuis, une dizaine de familles se sont lancées dans l'aventure.

Yvan Bérubé, qui travaille dans le milieu agricole, a décidé de saisir l'occasion pour partager son savoir-faire avec ses deux garçons. En élevant des poules chez lui, il espère apprendre à ses enfants à travailler avec les animaux tout en découvrant le plaisir de manger des produits frais.

Les deux garçons d'Yvan Bérubé montrent le fruit de leur récolte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les deux garçons d'Yvan Bérubé montrent le fruit de leur récolte.

Photo : Radio-Canada

C'est son fils William qui a fait les recherches pour trouver le plan du poulailler. Cet été, en plus de l'entretien, il doit s'assurer que le projet soit rentable.

Il faut que je calcule combien on a de douzaines, combien on gagne de sous pour payer la moulée et les poules...

Une citation de :William Bérubé

Une réglementation stricte

Les résidents qui désirent élever des poules doivent se conformer à une réglementation stricte. Il faut notamment être propriétaire d'un terrain et le poulailler doit respecter certaines normes d'hygiène.

Un maximum de trois poules est permis et les coqs sont interdits, question de respecter la quiétude des résidents.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec