•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des activités adaptées aux autistes au village Upper Canada

Ethan Tomney découvre les animaux de la ferme.

Ethan Tomney découvre les animaux de la ferme.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le village Upper Canada, situé entre Cornwall et Morrisburg offre un environnement adapté aux autistes. L'activité est organisée cette année tous les dimanches en juillet et en août.

Ethan Tomney et un animateur au village Upper Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ethan Tomney et un animateur au village Upper Canada.

Photo : Radio-Canada

Pour Ethan et sa mère Cynthia Tomney, la visite du village d'antan Upper Canada est bien particulière. Pour la première fois, ils font l'expérience des installations adaptées aux enfants autistes.

Découverte des animaux de la ferme, traversée en bateau... Ces activités peuvent sembler banales, mais en présence d'un enfant autiste, ces stimulations sensorielles déclenchent souvent des crises.

Ethan Tomney au village Upper Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ethan Tomney au village Upper Canada.

Photo : Radio-Canada

Cynthia Tomney explique qu'elle a souvent dû s'isoler, en raison des crises de son enfant. « On sortait pour faire l'épicerie et des choses comme ça, mais lorsqu'il vivait une crise, j'entendais des choses horribles comme que je ne devrais pas être parent. »

Elle se réjouit d'avoir déniché un endroit qui accepte les particularités du petit Ethan. « Ici, on ne me juge pas. Mon fils peut être lui-même, il n'y a simplement pas de mots pour exprimer mon bonheur de mère », s'exclame-t-elle.

Une traversée en bateau au village Upper Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une traversée en bateau au village Upper Canada.

Photo : Radio-Canada

Les dimanches adaptés aux enfants autistes ont été simples à organiser, selon le village Upper Canada. Les employés ont reçu une formation d'une heure pour savoir quoi faire en cas de crise. Des lieux de repos ont aussi été prévus.

« Un endroit pour jouer avec des jouets pour se calmer, pour se relaxer, alors c'est important pour nos familles qui peuvent aller à des endroits comme ça », explique la coordonnatrice des services de soutien aux familles pour Autism Ontario, Marnie Potter.

Un musicien du village d'antan, Thomas Henbest.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un musicien du village d'antan, Thomas Henbest.

Photo : Radio-Canada

Les environnements susceptibles d'être bruyants ont été identifiés et les animateurs ont adapté leur programmation les dimanches.

« Je vais ajuster ce que je vais faire, peut-être que si ce que je joue c'est trop fort, je vais le jouer plus doucement », précise un musicien du village d'antan, Thomas Henbest.

D'après le reportage de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !