•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada, « une nation » : Trudeau choque les péquistes Ouellet et Hivon

Justin Trudeau à l'occasion de la fête du Canada

Justin Trudeau à l'occasion de la fête du Canada

Photo : La Presse canadienne / La Presse Canadienne/Justin Tang

Radio-Canada

Le discours du premier ministre du Canada Justin Trudeau à l'occasion du 1er juillet n'a pas plu aux candidates à la direction du Parti québécois (PQ) Martine Ouellet et Véronique Hivon.

C'est que dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux à l'occasion de la fête du Canada, M. Trudeau a évoqué que le Canada formait « une nation » depuis 149 ans.

La péquiste Martine Ouellet a demandé sur Facebook au premier ministre de se rétracter en l'accusant de « carrément réinventer l'histoire ». « [C'est] une insulte à tout ce que notre héritage [québécois] représente », a-t-elle écrit, après avoir comparé le premier ministre à son père, Pierre Elliot Trudeau.

Martine Ouellet, lors du lancement de sa campagne à la direction du Parti québécois à Montréal. (Archives)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Martine Ouellet, lors du lancement de sa campagne à la direction du Parti québécois à Montréal. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Sur Facebook également, Véronique Hivon s'adresse directement à lui, puis affirme que les « Québécois forment une nation et que, comme toute nation normale, ils devraient avoir un pays ».

Les deux candidates à la chefferie du PQ ont promis de faire de l'indépendance du Québec un élément central de leurs campagnes respectives si elles devenaient chefs du parti.

Martine Ouellet est la seule candidate à promettre un référendum sur la souveraineté dès le premier mandat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique