•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pays de Galles surprend la Belgique à l'Euro 2016

Hal Robson-Kanu (gauche) et Aaron Ramsey (droite)
Hal Robson-Kanu (gauche) et Aaron Ramsey (droite) Photo: Getty Images / Clive Rose
Radio-Canada

Le pays de Galles a surpris la Belgique 3-1, vendredi à Lille, pour passer en demi-finales de l'Euro 2016.

Une performance déjà historique des Gallois qui pourrait encore prendre une autre dimension mercredi à Lyon face au Portugal de Cristiano Ronaldo. CR7 retrouvera donc Bale, son coéquipier du Real Madrid, pour une affiche totalement inattendue.

« C'est le match le plus important pour notre pays depuis le quart de finale en 1958 », avait souligné le sélectionneur Chris Coleman avant le match. C'était au Mondial, face au Brésil de Pelé.

Les Dragons auraient pu s'effondrer après le début de match tonitruant des Diables rouges. Ils ont pourtant été en mesure de renverser la vapeur.

Jusqu'à la demi-heure de jeu, les Belges dominaient outrageusement. Comme face à la Hongrie en huitièmes de finale, la Belgique a inscrit un but dès la 13e minute. Il a été servi par une passe décisive d'Eden Hazard, sa quatrième depuis le début du tournoi.

On croyait Hazard et les siens lancés, mais les Gallois sont revenus dans le match avec une tête d'Ashley Williams, après un coup de pied de coin (30e).

Un but inscrit par le capitaine qui a mis en évidence la fébrilité de la défense belge affaiblie après la suspension de Thomas Vermaelen et le forfait de Jan Vertonghen.

Leurs remplaçants, les jeunes Jason Denayer et Jordan Lukaku n'ont pas été à la hauteur et, à chaque corner gallois, les 12 000 à 15 000 supporteurs belges présents dans le stade Pierre-Mauroy devaient retenir leur souffle.

Avec raison, car la défense belge s'emmêlait à nouveau à la 55e minute. Thomas Meunier et Marouane Fellaini se faisaient rouler dans la farine par le rusé Hal Robson-Kanu qui plaçait les siens aux commandes (2-1).

À cinq minutes du terme, les Belges accordaient un troisième but. Centre de Chris Gunter pour Sam Vokes : 3-1 pour mettre les partisans gallois en transe!

En causant une autre surprise contre le Portugal, le pays de Galles atteindrait la finale à son premier Euro.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports