•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sudbury n'a plus de librairie de langue française

C'est la fin pour la seule librairie de langue française à Sudbury.

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La dernière librairie francophone de Sudbury ferme ses portes aujourd'hui.

Un texte de Frédéric ProjeanTwitterCourriel

La Librairie du Centre, gérée par le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP), n'aura maintenant pignon sur rue que sur Internet. Elle sera aussi davantage présente lors d'événements spéciaux,comme des foires du livre, dans les écoles.

Le directeur général du CFORP, Claude Deschamps, admet que la fermeture ne s'est pas faite de gaieté de coeur. Il ajoute que c'est toujours triste de perdre un tel lieu de rassemblement pour la communauté francophone. Il évoque des raisons financières et sociales pour justifier la fin de la Librairie du Centre à Sudbury.

Les ventes n'étaient pas au rendez-vous à nos succursales d'Ottawa et de Sudbury. On a connu des pertes assez importantes à Sudbury. Le monde du livre est en changement, et les pratiques d'achat aussi.

Une citation de :Claude Deschamps, directeur général du CFORP
La Librairie du Centre sonne le glas des librairies francophones dans le Grand Sudbury.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Un choc

Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, le CFORP, avait annoncé cette fermeture en février dernier.  Une annonce qui avait suscité des réactions dans le milieu. La directrice générale des éditions Prise de parole à Sudbury, denise truax, avait alors exprimé sa colère. Elle rappellait que l'ouverture de la Librairie du Centre s'était faite en concurrence avec le projet de librairie communautaire Grand ciel bleu. « Ça affecte tout le monde, ça affecte les gens qui vont reprendre une consommation de livre essentiellement en anglais », disait denise truax.

Gestion des coûts

Le directeur général du CFORP estime qu'il était primordial de restructurer son service de librairie, pour réduire les coûts.
Il souhaite recentrer l'organisme sur sa mission première: être un organisme à but non lucratif au service des conseils scolaires francophones de l'Ontario.

On a essayé plusieurs différentes stratégies, mais c'est le changement à l'ère numérique qui fait qu'on est rendu là malheureusement.

Une citation de :Claude Deschamps, directeur général du CFORP

Salon du livre

Ces derniers temps, la librairie à Sudbury comptait un seul employé, Alain Poulin. Il demeure au service du CFORP, à titre de représentant pour le Nord et le sud de l'Ontario. Sa mission sera d'établir des liens avec les écoles et organismes communautaires.

Le Salon du livre du Grand Sudbury est présenté les 4 au 7 mai prochain.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Salon du livre du Grand Sudbury est présenté les 4 au 7 mai prochain.

Photo : Lisa-Marie Fleurent


Le CFORP organisera aussi des foires du livre dans les écoles. Ce sera une bonne façon pour eux, soutient Claude Deschamps, puisqu'ils conserveront 20% des ventes totales. Une vingtaine d'événements du genre sont déjà au calendrier pour la prochaine rentrée scolaire.

Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques poursuivra ses associations avec les salons du livre de Toronto et de Sudbury.

Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP) et la Librairie du Centre sont situés au 435, rue Donald, à Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP) et la Librairie du Centre sont situés au 435, rue Donald, à Ottawa.

Photo : ICI Radio-Canada/Jean-Sébastien Marier


Il ne reste qu'une seule librairie de langue française dans le nord de l'Ontario: Le Nord, à Hearst.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario