•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obama vante l'Alberta pour sa lutte contre les changements climatiques

Barack Obama à la Chambre des communes
Le président américain Barack Obama à la Chambre des communes. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Dans un discours chaudement accueilli à la Chambre des communes, le président américain Barack Obama a insisté sur l'urgence d'agir pour combattre les changements climatiques, en mentionnant directement l'Alberta.

Il a raconté avoir constaté les effets des changements climatiques, notamment dans le Grand Nord américain.

Il a ensuite soutenu que la réduction des gaz à effet de serre ne devait pas être un frein à la croissance économique, en citant l'Alberta en exemple.

« L'Alberta, la région productrice de pétrole du Canada, travaille fort à réduire ses émissions tout en favorisant la croissance », a-t-il dit, sous les applaudissements de la foule de politiciens et de dignitaires rassemblés aux Communes.

« Si le Canada peut le faire et si les États-Unis peuvent le faire, le monde entier peut stimuler la croissance économique et protéger la planète », a-t-il ajouté.

Barack Obama a également mentionné la fonte du glacier Athabasca, situé dans les Rocheuses albertaines, en parlant des effets déjà observables des changements climatiques.

Pas toujours la main tendue à l'Alberta

Il y a seulement quelques mois, Barack Obama a rejeté le projet de pipeline Keystone XL, en disant que le projet aurait nui aux efforts des États-Unis pour lutter contre les changements climatiques. Le pipeline aurait permis d'acheminer du pétrole albertain vers des raffineries du sud des États-Unis.

L'entreprise TransCanada, qui avait présenté ce projet, a maintenant intenté une poursuite de 15 milliards de dollars contre le gouvernement américain en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Le projet était en attente d'approbation depuis sept ans quand il a finalement été rejeté, et ce, malgré les nombreuses tentatives de dirigeants albertains pour convaincre l'administration américaine des bienfaits du pipeline.

Le plan de lutte aux changements climatiques adopté par le gouvernement néo-démocrate albertain peu de temps après son arrivée au pouvoir prévoit l'élimination des centrales au charbon avant 2030, l'établissement d'une taxe sur le carbone et un plafonnement des émissions des sables bitumineux.

Le gouvernement néo-démocrate a récemment lancé une grande campagne publicitaire de plus de 4 millions de dollars pour promouvoir ce plan de réduction des gaz à effets de serre.

Alberta

Changements climatiques