•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Laurent à Delphine à Marilou... Les Duvernay-Tardif, une famille de sportifs

Les Duvernay-Tardif, une famille de sportifs

Marilou Duvernay-Tardif pratique l'aviron depuis moins d'un an. Elle n'a jamais participé à une compétition majeure. Pourtant, son plan d'entraînement est établi jusqu'aux Jeux olympiques de 2024.

La jeune femme de 17 ans a été identifiée par aviron Canada comme candidate pour atteindre la haute performance. Ramer vers le Podium est un programme canadien de développement et de dépistage d'espoirs pour le sport de l'aviron.

Comme on peut le lire sur le site internet du programme, l'objectif est clair: trouver de grands, jeunes athlètes en pleine forme, et les transformer en médaillés olympiques. Rien de moins!

Une fois choisis, les athlètes sont encadrés sans frais par plusieurs experts en technique, psychologie, physiologie, nutrition, force et conditionnement physique.

C'est un peu impressionnat au début surtout. Mais à un moment donné, tu te rends compte que tous les gens sont juste là pour t'aider.  Ils attendent de toi le meilleur que tu peux donner et si tu fais les efforts, ils sont fiers de toi. 

Marilou Duvernay-Tardif, recrue du programme Ramer vers le podium

De la gymnastique à l'aviron 

C'est un peu par hasard que Marilou Duvernay-Tardif a été recrutée pour Ramer vers le podium. La belle grande rousse, qui mesure 1 m 83 (6 pieds), a pratiqué la gymnastique pendant 13 ans. En 2015, souvent blessée avec un physique peu approprié pour son sport, Marilou s'est mise à chercher une autre activité pour se maintenir en forme.

On parlait avec ma famille à la boulangerie de mes parents, et mon frère (Laurent) a dit: pourquoi pas l'aviron? Il en a fait un peu à l'Université McGill et il y a aussi ma belle soeur qui en fait à l'Université de Montréal.  Elle m'a dit: viens essayer, je connais les entraîneurs.  

Marilou Duvernay-Tardif

Il n'en fallait pas plus pour que Marilou tente sa chance.  Elle s'est présentée au bassin olympique à Montréal pour subir une batterie de tests physiques.  L'ancienne gymnaste a résussi tous les standards pour se joindre au programme. 

Marilou-Duvernay-TardifMarilou Duvernay-Tardif

Marilou Duvernay-Tardif vient aussi d'une famille de sportifs. Son frère Laurent évolue avec les Chiefs de Kansas City dans la NFL et sa soeur Delphine s'illustre en ski de fond. Autant de facteurs qui font de Marilou une bonne candidate pour Ramer vers le podium.

Marilou je pense qu'elle a une compréhension de ce que ça prend pour se rendre (au niveau haute performance) même si elle ne l'a pas encore fait elle même. Elle a vu son frère et sa soeur passer par là et je pense que ses parents sont assez athétiques aussi!

Gavin McKay, entraî?neur du programme Ramer vers le podium 

Mais la transition est loin d'être facile.  Le simple fait de s'asseoir dans le bateau sans chavirer était un défi au départ, se souvient Marilou.

La première fois que je suis embarquée dans le bateau, ils m'ont dit: voici les différentes parties du bateau.  Voici tes rames.  Ils m'ont poussée (vers le large).  La première chose que j'ai faite, j'ai « flippé »! (rires)

Marilou Duvernay-Tardif

Il lui a fallu plusieurs semaines avant de parcourir une distance de 500 m sans chavirer.  L'athlète s'est même demandée si elle était à la bonne place... Jusqu'au jour où le déclic a eu lieu.  

Quand tu commences à sentir le « feeling » de l'eau qui glisse en dessous du bateau, c'est tellement une belle sensation que je suis restée accrochée à ça!

Marilou Duvernay-Tardif

Un programme qui fait ses preuves 

Le Canada a une longue tradition de succès aux Jeux olympiques en aviron. Les rameurs de l'unifolié ont remporté 40 médailles, dont 9 d'or aux JO. Des résultats qui contribuent au financement d'Aviron Canada et de programmes de développement comme Ramer vers le podium.

Le succès n'est certes pas garanti.  Mais les jeunes recrues du programme peuvent s'encourager.  Pascal Lussier, un ancien hockeyeur, n'a mis que 4 ans pour atteindre son rêve olympique, qu'il réalisera à Rio. 

Pascal LussierPascal Lussier Photo : Radio-Canada

Il a été formé dans la petite communauté de Knowlton à Lac-Brome. Au même endroit que Marilou.  Elle va d'ailleurs y vivre tout l'été avec d'autres Québécois du programme.

Le Canada a une longue tradition de succès aux Jeux olympiques en aviron.  Les rameurs canadiens ont remporté 40 médailles, dont 9 d'or aux Jeux olympiques. Des résultats qui contribuent au financement d'Aviron Canada et de programmes de développement comme Ramer vers le podium.

 Là-bas, les jeunes profitent pleinement de l'appui des gens et des commerces du coin.  

Gavin McKay et Marilou Duvernay-TardifGavin McKay et Marilou Duvernay-Tardif Photo : Radio-Canada

L'entraîneur Gavin McKay espère qu'un jour, la Ville de Lac Brome pourra accueillir son propre centre national de développement. 

Mais avant, il faudra que d'autres athlètes, comme Lussier, atteignent les plus haut niveaux.  

Aviron

Sports