•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert pour l'extradition du suspect néerlandais dans l'affaire Amanda Todd

Amanda Todd et ses messages de souffrance publiés sur YouTube

Amanda Todd et ses messages de souffrance publiés sur YouTube

Photo : Instagram

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un tribunal d'Amsterdam a approuvé mardi l'extradition vers le Canada d'Aydin Coban, suspecté de cyberintimidation dans l'affaire Amanda Todd, qui s'est enlevé la vie à l'âge de 15 ans.

L'adolescente originaire de Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, s'est suicidée en octobre 2012, peu de temps après avoir mis en ligne une vidéo dans laquelle elle décrivait la cyberintimidation dont elle était victime.

Le ministre néerlandais de la Justice devra maintenant autoriser l'extradition d'Aydin Coban.

L'homme ne sera toutefois envoyé au Canada qu'après la fin de son procès aux Pays-Bas, où il est accusé d'agression sexuelle et d'extorsion envers 39 autres victimes.

Son avocat a déclaré que son client a la possibilité de faire appel du jugement devant la Cour suprême de son pays d'ici deux semaines.

Au Canada, Coban fait l'objet de cinq accusations, notamment d'extorsion, de possession de pornographie juvénile et de tentative de leurre d'enfant au moyen d'Internet.

Le suicide de la jeune femme a eu un impact très important au Canada. Cette affaire a poussé le gouvernement canadien à déposer une loi contre la cyberintimidation, entrée en vigueur en mars 2015. Le fait de faire circuler des photos intimes sans consentement est désormais un crime.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !