•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pete Rose, un Red pour l'éternité

Pete Rose
Pete Rose Photo: Getty Images / Jamie Sabau
Radio-Canada

Quarante ans après avoir mené les Reds à la conquête de la Série mondiale, Pete Rose a vu son numéro 14 être retiré par son ancienne équipe, dimanche, à Cincinnati.

Les Reds ont dû obtenir une dérogation des ligues majeures pour permettre au roi des coups sûrs de se présenter dans leur stade.

Toujours suspendu à vie en raison des paris sportifs qu'il tenait sur des matchs auxquels il participait, que ce soit comme joueur ou comme gérant, Rose n'a pas le droit de mettre le pied dans un amphithéâtre de la MLB.

De grosses foules ont assisté aux trois jours de fête, même si les Reds, derniers au classement, ont joué devant des gradins clairsemés pendant la majorité de la saison.

« Ça solidifie ce que je dis depuis plusieurs, plusieurs, plusieurs années et que je continuerai de dire : Cincinnati est la capitale mondiale du baseball », a dit Rose en s'adressant à la foule d'un lutrin placé au deuxième coussin.

La fête a duré toute la fin de semaine en l'honneur de l'équipe qui a gagné la Série mondiale en 1976 et pour l'intronisation de Rose au Temple de la renommée de l'équipe.

Ils avaient gardé le retrait de son numéro pour le dernier match de la série contre les Padres de San Diego, que Cincinnati a d'ailleurs remporté 3-0.

Les chances de Rose d'être admis au Temple de la renommée du baseball à Cooperstown sont toutefois bien plus minces. En décembre 2015, le nouveau commissaire de la ligue, Rob Manfred, avait refusé de lever la suspension qui date de 1989.

Le maillot numéro 14 de Rose est le 10e à être retiré par l'équipe, dont le no 42 de Jackie Robinson, retiré par le baseball majeur en entier.

Avec les informations de Associated Press

Baseball

Sports