•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annonce un investissement de 50 millions de dollars pour la mine Westwood d'Iamgold

Québec annonce un investissement de 50 millions de dollars pour la mine Westwood, à Rouyn-Noranda.

Photo : Jean-Marc Belzile

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec annonce un investissement de 50 millions de dollars dans la corporation minière Iamgold pour augmenter la production de sa mine Westwood, à Preissac.

D'après les informations de Jean-Marc BelzileTwitterCourriel

Cet investissement se fait par le biais de Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec.  

« C'est d'aider Iamgold à poursuivre le développement au niveau de la mine au Québec pour qu'elle devienne un jour profitable et aussi de réinvestir dans l'exploration. Un jour, si on veut continuer d'explorer, si on découvre d'autres mines autour, avec les permis et tout ce qui se passe, le BAPE, ainsi de suite, ça prend huit-neuf ans ouvrir une mine », affirme le directeur général da la mine Westwood, Sylvain Lehoux.

700 personnes de l'Abitibi-Témiscamingue travaillent actuellement sur le site de la mine.

Le ministre Luc Blanchette et le directeur général de la mine Westwood, Sylvain LehouxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre Luc Blanchette et le directeur général de la mine Westwood, Sylvain Lehoux

Photo : Jean-Marc Belzile

En octobre 2015, le gouvernement avait aussi fait un prêt de 50 millions de dollars à la minière Agnico Eagle. Le ministre délégué aux mines, Luc Blanchette, croit que ce type d'investissement est profitable à long terme pour le Québec.

« Ça crée de la richesse et de l'emploi, c'est le but qu'on s'était donné. On est un ministère à vocation économique, on a besoin de développer nos ressources minérales pour pouvoir amener de l'argent au moulin au gouvernement, pour pouvoir financer l'éducation ou la santé. Les gens ne font pas toujours ce lien-là, mais faire du développement économique, ça a ça de bon, ça permet des rentrées d'argent au gouvernement », affirme Luc Blanchette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Métaux et minerais