•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : les communautés qui dépendent de l'industrie du charbon en réflexion

Charbon

Mine de charbon de Grande Cache en Alberta. (Archives)

Photo : Grande Cache Coal

Radio-Canada

Les communautés albertaines qui sont dépendantes de l'industrie du charbon sont en pleine réflexion tandis que s'amorce le déclin de cette source d'énergie hautement polluante.

Pour la municipalité de Grande Cache, dont la centrale de charbon a fermé l'année dernière, c'est l'existence même de la municipalité qui est remise en question.

Le maire Herb Castle a dit que le conseil municipal a demandé au gouvernement d'évaluer si Grande Cache doit demeurer une municipalité. Il se demande si elle ne devrait pas être intégrée au district municipal de Greenview.

« Ils vont examiner nos finances, nos infrastructures, nos besoins à long terme et ils vont nous dire si c'est viable ou non », a affirmé le maire.

Selon lui, cela fait quelques années déjà qu'il pense à intégrer Greenview, car le gouvernement a décidé de fermer l'autre centrale de charbon près de Grande Cache, Milner Plant, en 2019.

Le gouvernement de l'Alberta a promis de fermer toutes les centrales de charbon de la province pour 2030. Cela s'inscrit dans son objectif de diminution des gaz à effet de serre.

Pour la municipalité de Grande Cache, la perte de 400 emplois reliés au charbon dans la dernière année a été un coup dur.

Nous sommes isolés et notre économie diminue. Il y a des gens qui partent et qui laissent leur maison, car ils ne peuvent plus payer leur hypothèque.

Le maire de Grande Cache, Herb Castle

Plusieurs communautés dans la même situation

Ailleurs dans la province, d'autres localités s'apprêtent à vivre la même situation que Grande Cache. Par exemple, à Hanna, à environ 220 km au nord-est de Calgary, le plus gros employeur, Atco Power and TransAlta's Sheerness, fermera ses portes en 2030, en raison des cibles de réduction de gaz à effet de serre visées par le NPD.

Selon le maire de Hanna, Chris Warwick, la fermeture des centrales de charbon aura un impact énorme sur la municipalité et c'est pourquoi il a déjà réfléchi à d'autres options. La mairie a lancé une étude détaillant les impacts envisagés de ces pertes d'emplois et comment l'économie pourrait être relancée dans cette municipalité d'environ 2700 âmes.

Il espère que la province aidera à financer cette étude avec les 195 millions de dollars qu'elle a promis d'offrir aux communautés qui dépendent de l'industrie du charbon afin de compenser les pertes causées par la fermeture de ces usines.

Avec les informations de CBC

Alberta

Métaux et minerais