•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture de la piste Chilkoot cause des ennuis à une voyagiste

Sentier de la piste Chilkoot

Photo : ICI Radio-Canada/Claudiane Samson

Radio-Canada

La fermeture de la piste Chilkoot du côté canadien en raison de la présence préoccupante d'un ours noir au campement Lindeman déçoit la voyagiste Marcelle Fressineau, qui s'apprêtait à guider un groupe de six touristes.

La piste de randonnée Chilkoot au Yukon, un site historique de Parcs Canada, a été fermée à la circulation du côté canadien après qu'un ours noir se fut introduit dans la cuisine du personnel de Parcs Canada et eut mangé une quantité importante de nourriture. Les autorités ont évacué une douzaine de randonneurs par hélicoptère et par bateau lundi après-midi.

Un ours a finalement été tué mercredi. Les autorités croient qu'il s'agit de l'animal recherché, et une nécropsie réalisée jeudi viendra déterminer le contenu de l'estomac pour confirmer cette thèse. La piste demeurera fermée encore trois jours le temps de nettoyer et de dissiper les odeurs de l'appât utilisé pour attirer l'ours.

Marcelle Fressineau de Alayuk Adventures croit qu'il aurait été suffisant de fermer le campement touché et de mettre en poste des gardes forestiers pour sécuriser le secteur. Les randonneurs sont, selon elle, bien préparés pour se protéger des ours.

Pour nous, une micro-compagnie de tourisme, ça a des conséquences parce que j'ai dû rembourser la totalité du voyage aux gens qui n'ont pas pu le faire et c'était le highlight de leur voyage. [...] Je pense que si c'est vraiment juste un ours noir qui a visité une cabine, je pense qu'il y a d'autres moyens que de fermer tout le parc.

Marcelle Fressineau, voyagiste

« D'habitude, ils mettent des mises en garde, on a rencontré un ours dans tel secteur [...]. Ils passent pas inaperçus. les groupes de marcheurs, ils ont des petites cloches ou ils ont leur répulsif à ours, tout le monde fait attention. Qu'ils ferment le campement où il y a eu l'incident, là je comprends, mais qu'ils ferment tout le parc pendant quatre jours, je trouve ça exagéré », ajoute Marcelle Fressineau.

Une question de sécurité

carte montrant la portion canadienne fermée de la piste ChilkootAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les autorités du site historique ont fermé toute la portion canadienne du sentier de la piste Chilkoot.

Photo : Parcs Canada

La fermeture du sentier a laissé de nombreux randonneurs coincés au départ de la piste à Dyea, près de Skagway, en Alaska. Jusqu'à 50 randonneurs s'inscrivent tous les jours pour parcourir le sentier historique. Les autorités affirment que le sentier pourrait être fermé jusqu'à la fin de semaine.

Ben Hayes, un interprète pour le parc historique national Klondike Gold Rush à Skagway affirme n'avoir jamais rien vu de tel dans le passé, mais la décision prouve, selon lui, l'importance de la sécurité du public et la menace sérieuse que représente cet ours.

Les randonneurs peuvent se faire rembourser ou modifier les dates de leur séjour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Tourisme