•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de cimenterie à L'Orignal : un pas de plus franchi par Colacem Canada

Colacem Canada veut construire une cimenterie à L'Orignal.

Colacem Canada veut construire une cimenterie à L'Orignal.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Colacem Canada a déposé, le 13 juin dernier, une demande de modification de zonage auprès des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).

La question n'était pas de savoir si, mais bien quand Colacem Canada allait déposer la demande de changement de zonage nécessaire pour aller de l'avant avec son projet de cimenterie à L'Orignal, dans la municipalité du Canton de Champlain.

Le département d'urbanisme et de foresterie des CUPR a reçu, la semaine dernière, les documents requis de la part du groupe cimentier italo-canadien.

« Le processus est enclenché. Colacem a fait sa déposition. Là, c'est au tour de notre personnel de regarder les informations qui ont été soumises », précise le directeur général des CUPR, Stéphane Parisien.

« Le mois de juillet étant un mois où il y a une accalmie, je présume qu'au début du mois d'août, mi-août, on va tout mettre en place pour débuter le processus avec le public. »

— Une citation de  Stéphane Parisien, directeur général des CUPR.

Le département dispose d'une période de 30 jours pour étudier le dossier de l'entreprise et formuler une recommandation. Les documents en question seront rendus publics à une date ultérieure.

Les autorités approbatrices, à savoir les CUPR, se pencheront sur le processus de consultation publique après le mois de juillet, une fois la période d'accalmie dans le monde municipal est ontarien sera terminée.

Les détracteurs et les partisans de ce projet pourront alors de nouveau se faire entendre. Le Canton de Champlain, qui est la Municipalité où doit être construite l'usine, aura aussi son mot à dire.

D'après un reportage de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !