•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vos meilleures recettes franco-manitobaines : La harira, une soupe marocaine

Vos meilleures recettes franco-manitobaines : la soupe marocaine harira

Pendant le mois du ramadan, les musumans ne peuvent s'alimenter qu'après le coucher du soleil, et avant qu'il ne se lève le matin. Certains plats traditionnels sont consommés à cette période de l'année, comme la harira.

Un texte de Colombe FortinTwitterCourriel

La harira est une soupe marocaine traditionnelle. C'est un incontournable durant le mois du ramadan. Il s'agit du plat de la rupture du jeûne, c'est-à-dire le premier plat que l'on mange au coucher du soleil. Cette soupe onctueuse et parfumée d'épices est cuisinée à base de viande, de légumineuses et de tomates.

La Franco-Manitobaine d'adoption Salwa Meddri habite le Manitoba avec sa famille depuis 2008. Leur fils le plus jeune est né ici au Manitoba. Mais Salwa est native de Mohammédia au Maroc, non loin de Casablanca. Elle partage avec nous sa recette familiale de soupe marocaine, la harira. Elle la cuisine exactement comme sa mère le fait encore. Heureusement, c'est facile de trouver ici tous les ingrédients et épices dont elle a besoin pour sa recette.

Les ingrédients pour la soupe harira Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Les ingrédients :

  • ½ kilo de cubes de boeuf
  • 1/4 de tasse d'huile végétale
  • 1 ½ tasse de pois chiches égouttés (on les fait tremper la veille)
  • 1 ½ gros oignon blanc haché
  • 3 bottes de persil et coriandre mélangées et hachées
  • 1 ½ tasse de lentilles
  • 1 boîte de tomates en purée (on peut aussi prendre des tomates fraîches et les écraser ou les râper)
  • 2 cuillères à soupe de pâte de tomates diluées dans de l'eau
  • 1 tasse de vermicelles courts (on peut prendre du riz)
  • sel et poivre
  • 1 cuillère à soupe de gingembre moulu
  • 3 à 4 cuillères à soupe de farine
  • 1 cube de Damti, beurre traditionnel (pour le goût)
  • 1 sachet de colorant alimentaire (rouge)
  • eau bouillante
Faire rôtir la viande avec les oignons Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Dans un autocuiseur, aussi appelé presto ou cocotte-minute, verser l'huile, ajouter les cubes de viande, l'oignon et laisser cuire un peu.

Ajouter persil et coriandre Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Quand la viande commence à brunir, ajouter le persil et la coriandre et bien mélanger afin que la viande prenne le goût des herbes.

Ajouter la tomate Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Incorporer la tomate écrasée, bien mélanger le tout et laisser cuire un peu en remuant afin que le mélange ne colle pas.

Épices marocaines Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Ajouter les pois chiches qui ont été bien rincés. Salwa utilise des pois chiches secs qu'elle fait tremper toute la nuit. Elle incorpore le Damti, c'est la marque de ce beurre traditionnel arabe qui donne le goût et cette odeur au plat. Il est maintenant offert en cubes et on le retrouve dans cette petite boîte.

Épices et colorant alimentaire Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Quand la préparation est un peu réchauffée, ajouter le sel, le poivre, le gingembre et le colorant alimentaire rouge. Bien mélanger le tout. Quand la soupe bout, fermer le couvercle de l'autocuiseur, baisser le feu à moyen et cuire pour une quinzaine de minutes.

Cocote minute Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Salwa utilise un autocuiseur qu'elle a rapporté de son pays, là-bas on l'appelle cocotte-minute. Cet appareil permet d'épargner du temps, car la vapeur cuit les aliments sous pression, donc plus rapidement. Dans cette recette, nous devons à la mi-cuisson ajouter des ingrédients, il faut alors refroidir l'autocuiseur sous l'eau froide avant de l'ouvrir. 

La première étape est maintenant terminée.

Cette base de soupe est très épaisse. Salwa la divise en trois ou quatre parties et fait congeler celles qu'elle n'utilisera pas pour le souper du jour.

Ajouter les lentilles Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Pour commencer la deuxième partie, Salwa ajoute de l'eau chaude à la base de soupe. Elle nettoie et rince les lentilles qu'elle ajoute à la préparation de base et reporte à ébullition avant de remettre le couvercle de l'autocuiseur. Après une dizaine de minutes de cuisson, elle retire le couvercle qu'elle a refroidi sous l'eau et ajoute les vermicelles. On peut remplacer les vermicelles par du riz, on le laisse alors cuire un peu plus longtemps que les vermicelles.

Farine et pâte de tomates Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Quand les lentilles et les vermicelles sont cuits, Salwa mélange la farine et la pâte de tomates avec de l'eau. Elle les ajoute un après l'autre dans le mélange en brassant bien pour que rien ne colle au fond du chaudron. Ces deux ingrédients épaissiront la soupe. C'est selon votre goût. Il faut laisser cuire à feu moyen afin que la farine cuise bien et que la pâte de tomate aromatise la soupe.

La soupe est cuite Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La soupe est cuite lorsqu'un léger film se dépose sur le dessus de la préparation. Ça, c'est un truc de la mère de Salwa pour avoir la cuisson parfaite de la harira.

La soupe est prête Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

La soupe est prête, la maison sent les épices. Cette soupe consistante et onctueuse est tout simplement délicieuse. On peut y rajouter un peu de jus de citron juste avant de servir. Accompagnée de pain, elle peut servir de repas. Dans la famille Meddri-Cissoko, on la mange tous les jours du ramadan, selon la tradition, mais aussi durant toute l'année.

Alimentation