•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Miramichi Gerry Cormier meurt subitement

Gerry Cormier, maire de Miramichi

Gerry Cormier, maire de Miramichi

Photo : Gracieuseté/Ville de Miramichi

Radio-Canada

Gerry Cormier, le maire de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, est mort subitement.

La nouvelle a été confirmée dimanche par le conseiller municipal Billy Fleiger.

Le conseiller explique que Gerry Cormier a été transporté d'urgence à l'hôpital de Saint-Jean, samedi soir, après avoir subi une crise cardiaque.

Malgré un quadruple pontage coronarien, Gerry Cormier est mort dimanche soir vers 19 h 15. Il avait 66 ans.

Le maire de Miramichi venait tout juste d'entreprendre un nouveau mandat après avoir remporté les élections municipales, le 9 mai dernier.

Élu maire en 2008, Gerry Cormier a été le premier francophone à occuper ce poste dans l'histoire de Miramichi.

Un homme apprécié de tous

Pat Finnigan, député fédéral de Miramichi - Grand Lake a été bouleversé par la mort de Gerry Cormier.

« J'ai connu Gerry il y a au moins une quinzaine d'années, c'était un choc total d'apprendre la nouvelle. C'est dévastateur pour la communauté, a-t-il souligné à l'émission Le Réveil.

Le Carrefour Beausoleil

Photo : ICI Radio-Canada/François Vigneault

« Gerry était un bon ami, une personne généreuse au grand cœur.  Il avait sa communauté à cœur. On savait qu'il allait accomplir de bonnes choses lorsqu'il a eu
son premier mandat,  il y a trois ans », a poursuivi Pat Finnigan.

Le député fédéral raconte que Gerry Cormier a réussi à relever tout un défi à Miramichi.

« Gerry était parfaitement bilingue. C'est fantastique ce qu'il a accompli, en créant des ponts entre les communautés francophones, anglophones et autochtones. Il était bien respecté et bien aimé de tout le monde. »

Ça ne faisait pas de différence de quelle couleur politique que tu étais, Gerry était toujours là pour plaire à tout le monde.

Pat Finnigan, député fédéral de Miramichi-Grand Lake

Roger Martin a dirigé le Carrefour Beausoleil pendant 17 ans et il a bien connu Gerry Cormier.

« J'étais présent au banquet de samedi et j'ai été surpris de voir qu'il n'y était pas. Je pensais simplement qu'il avait d'autres
occupations, qu'il était à l'extérieur. Puis j'ai eu un coup de fil d'un ami qui m'a dit que Gerry venait de mourir. C'était une très grande surprise, une grande tristesse
d'entendre ça, a souligné Roger Martin à l'émission Le Réveil, d'ici Acadie.

« Il a toujours remporté ses élections avec de grandes majorités. Il était très apprécié et c'est un gars qui faisait toujours son possible pour la région de Miramichi », a conclu Roger Martin.

Réaction de l'Association des municipalité du Nouveau-Brunswick

« Il était impossible de ne pas aimer Gerry Cormier et je crois que les résultats de l'élection du mois dernier, qui lui avait permis de renouveler son mandat à la mairie, en témoigne de façon éloquente, souligne Roger Doiron, président de l'Association des municipalité du Nouveau-Brunswick et maire de Richibucto.

« Il était fier, avec raison, d'être le premier Acadien à occuper la fonction de maire de Miramichi. Il avait compris depuis longtemps que la présence d'une communauté acadienne et francophone forte et vibrante constituait un atout majeur pour le développement de sa ville », de conclure Roger Doiron.

Acadie

Politique